Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le Madrilène Mario Lara Delgado, 24 ans, anime un compte Twitter consacré à l’Amiens SC et tenu en langue espagnole. Vamos Amiens ! 

Un ASC ibère connecté  © Mario Lara Delgado

18.11.2020

JDA 962

Il habite Alcobendas, près de Madrid. Mais ne parlez pas à Mario Lara Delgado du Real ou de l’Atlético. Son club de cœur, c’est l’ASC. Lui qui préférait le basket s’est pris de passion pour l’Amiens Sporting Club à l’occasion de son voyage Erasmus, ce programme européen qui permet aux étudiants de partir un an dans une université étrangère. En 2016, l’étudiant en histoire découvre Amiens, qui va devenir « [sa] ville d’adoption ». Et tombe sous le charme de son équipe de football, une bande de braqueurs au grand cœur, qui grillent la politesse et les étapes pour monter de National en Ligue 2, et bientôt en Ligue 1. Époque bénie du football amiénois qui rend notre Ibère accro. « Les gens ne se rendent pas forcément compte mais le club d’Amiens a 120 ans », mesure l’étudiant en histoire qui rédige alors son mémoire sur la bataille d’Amiens de 1918... en espagnol. Ce n’est qu’en rentrant à Madrid finir ses études, le plein de maillots de l’ASC dans la valise, qu’il lance trois ans plus tard la « primera cuenta en Twitter dedicada al Amiens SC de habla hispana », comprendre le premier compte Twitter dédié à l’ASC en langue hispanique (@AmiensSC_esp). Une manière de garder le lien. « Peu de gens connaissent Amiens en Espagne, à part peut-être pour sa cathédrale. Mes amis trouvaient ça curieux mais ils se sont mis à suivre l’équipe. » Surtout, cet ASC si cosmopolite (treize nationalités différentes en début de saison) compte dans ses rangs deux Colombiens, Stiven Mendoza et Juan Otero. S’ils sont un peu montrés du doigt en ce moment pour leur manque d’investissement, ils suscitent l’intérêt de leurs concitoyens qui suivent le compte de Mario. Lui espère revenir à Amiens, recroiser ses amis des résidences du Thil et du Bailly. Et retrouver un ASC plus fringant. Olé !

//Antoine Caux

Amiens / Clermont


Le 21 novembre, à 19h

À La Licorne, à huis clos

11e journée de Ligue 2