Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le budget 2020 approuvé lors du conseil municipal du 12 décembre ne présente pas d’initiatives de dernière minute, comme il est de coutume à la veille des élections municipales. Néanmoins, il souligne l’engagement de la ville autour des 800 ans de Notre-Dame et d’Amiens for Youth, capitale européenne de la jeunesse.

Un budget de transition © Laurent Rousselin - Amiens Métropole
Notre-Dame célèbre ses 800 ans en 2020. À voir, à 19h, jusqu’au 31 décembre, le spectacle Chroma.
© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

18.12.2019

JDA 933

Voté chaque année en décembre, le budget fixe l’orientation des projets d’envergure. Mais tout budget de fin de mandat est particulier : « Il est assez classique et sans innovations majeures, a expliqué Brigitte Fouré, maire d’Amiens, lors du conseil municipal du 12 décembre. Il termine ce que nous avons réalisé pendant ce mandat. Une suite aux réalisations en cours interviendra en fonction des échéances municipales ». Benoît Mercuzot, adjoint au maire délégué aux finances, a rappelé le respect des engagements pris sur le maintien des taux de fiscalité (lire ci-dessous) et de l’investissement pour le développement du territoire (49,6 M€). Et cela « malgré une dotation de l’État qui ne baisse plus mais révèle un non perçu de 42 M€ depuis 2013 ».

 

163,52 M€ POUR 2020
Le budget 2020 s’élève à 163,52 M€. Y sont inscrits : les travaux dans les écoles et les centres de loisirs (2,52 M€), la poursuite de l’aménagement du réseau de chaleur (2,8 M€), la rénovation des quartiers (2,15 M€), la restructuration des Coursives (1,35 M€), le soutien au logement locatif social (7 M€), les aménagements urbains et de voiries (5,95 M€), l’investissement pour l’environnement (1,68 M€)… « Ce budget est cependant marqué par deux événements majeurs qui imposent une inscription budgétaire supplémentaire liée à la célébration des 800 ans de la cathédrale et Amiens for Youth », a souligné Benoît Mercuzot. Ces dépenses prévues au budget 2020 s’élèvent respectivement à 600 000 € et 2,6 M€. L’occasion pour Margaux Delétré, adjointe au maire déléguée à la jeunesse, de rappeler les ambitions de la Ville liées au titre de Capitale européenne de la jeunesse avec des actions déclinées autour de quatre axes : jeunes acteurs de la cité, employabilité, inclusion des jeunes exclus et citoyenneté européenne affirmée. Et d’annoncer une série de rendez-vous tout au long de l’année.

 

LANCEMENT LE 16 JANVIER
Dès janvier, « le Pack AFY sera lancé. Il sera une boîte à outils adaptée à la situation du jeune au cas par cas : acquisition de compétences, séances d’anglais, permis de conduire, mentorat par la silver generation. Les entreprises seront les principaux leviers pour remettre le pied à l’étrier de nos jeunes les plus en difficulté ». Lancement le 16 janvier, au Coliseum, avec un concert pour « une soirée gratuite et festive ». Les 25 et 26, au Quai de l’innovation, la Ville accueillera le Festival Provox organisé par le Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire. Les 30 et 31, des élus des conseils de la vie lycéenne et des éco-délégués de toute la France seront reçus à l’occasion du Forum sur l’éducation au développement durable. Suivront le Urban Citizen Youth et un tournoi E-Sport en février, la Students Cup et le tournoi de foot RMC en avril.

//Ingrid Lemaire

À NOTER

Prochain conseil municipal le 6 février, à 18h, salle des assemblées de l’hôtel de ville. Ouvert au public et en direct sur amiens.fr

Aussi à l’ordre du jour

Impôts locaux : pas de changement

Sans surprise, la Ville a reconduit à l’identique les taux d’imposition locaux. Celui de la taxe d’habitation reste à 17,97 %, celui de la taxe foncière sur les propriétés bâties à 27,76 % et celui de la taxe foncière sur les propriétés non bâties à 15,52 %. « Sur le plan national, le projet de loi de finances confirme la mise en œuvre de la suppression de la taxe d’habitation et pointe les modifications au niveau des ressources des collectivités, a indiqué Benoît Mercuzot. Pour Amiens, à partir de 2021, il s’agira du transfert du foncier bâti départemental. Des discussions sont encore en cours mais il faudra veiller à la préservation de nos capacités budgétaires. »

La Ville attentive aux handicaps

 

La charte du handicap “Amiens, une ville facile à vivre” a été adoptée. Elle renforce l’engagement de la Ville en faveur des personnes en situation de handicap et poursuit ceux du Pacte pour le bien vivre qui vise l’accessibilité universelle. Jean-François Claisse, conseiller municipal délégué au handicap, a souligné « l’importance de ce document qui renforce les promesses de la loi de juin 1975 sur l’intégration des personnes handicapées. Amiens est une ville précurseuse en la matière. Le prochain gros chantier devra porter sur l’accessibilité des commerces ».

Télécharger le Budget Ville 2020