Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le 18 octobre, le Pôle métropolitain du Grand Amiénois présentait un plan d’actions pour faire de notre territoire une destination de référence pour les familles et les courts séjours. 

Un nouvel essor pour le tourisme © Laurent Rousselin / Amiens Métropole
Reconstitution du bateau de Jules Verne dans la maison de l’écrivain, un symbole du lien entre Amiens et la baie de Somme.
© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

06.11.2019

JDA 927

« Devenir le prolongement naturel de la baie de Somme et la capitale du tourisme autour de Jules Verne. » Telle est l’une des ambitions résumée par Pierre Savreux, conseiller d’Amiens Métropole délégué au tourisme, et confirmée par François Bergez, directeur de Somme tourisme : « Le projet de vallée idéale a un énorme potentiel ».

 

HUIT MOIS DE RÉFLEXION

Le 18 octobre, le Pôle métropolitain du Grand Amiénois et ses huit communautés (Amiens Métropole à l’initiative de la démarche, Avre-Luce-Noye, Grand-Roye, Pays du Coquelicot, Territoire Nord-Picardie, Val de Somme, Nièvre et Somme et Somme Sud-Ouest) ont présenté le fruit de huit mois de réflexion suite aux premières assises du tourisme de décembre 2018 (lire ici l’article du JDA #898). La question de l’attractivité est au centre du projet de « ce territoire accessible doté d’un gisement patrimonial, historique, naturel et de loisirs riches au cœur d’un espace de 80 millions d’habitants à 300 kilomètres à la ronde », rappelle Mathieu Levy de l’agence In extenso, qui accompagne la démarche. Objectifs ? Devenir une destination de référence pour la clientèle familiale et les courts séjours, se différencier avec des offres uniques et coordonner les acteurs.

 

DES ATOUTS EN COMMUN

« Dans un contexte concurrentiel, nous devons mettre nos atouts en commun et trouver de nouveaux axes, suggère Alain Gest, président d’Amiens Métropole et du Pôle métropolitain. Comme autour de l’ANZAC Day, pourquoi ne pas engager des dynamiques identiques avec les grottes de Naours, le spectacle d’Ailly-sur-Noye, les festivités de Folleville... Nous avons de quoi fabriquer de beaux produits touristiques dans une vision partagée. » Et pour que de premiers résultats aboutissent rapidement, Cordula Riedel, la directrice de l’office de tourisme d’Amiens Métropole, préconise de concrétiser d’abord les petits projets. En attendant ceux d’envergure.

//Ingrid Lemaire