Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le CHU Amiens-Picardie a développé avec la firme Michelin des coussins pneumatiques qui facilitent la respiration et améliorent le confort des patients Covid mis en coma. 

Un pneu, beaucoup, à la folie l’innovation 1 © CHU Amiens-Picardie
Six personnes de chez Michelin ont été accueillies à SimuSanté à Amiens pour mettre au point conjointement avec les équipes du CHU Amiens-Picardie ce kit de coussin.
© CHU Amiens-Picardie

06.01.2021

JDA 967

Sept coussins. Sept pièces gonflables qui s’adaptent à toutes les morphologies et sur lesquelles on allonge, sur le ventre, les patients Covid en situation de détresse respiratoire et mis en coma. Cet équipement n’existait pas il y a cinq mois, il est expérimenté depuis dans les services de réanimation de quatre grands hôpitaux français : la Pitié-Salpêtrière et Beaujon à Paris, et les CHU de Clermont-Ferrand et d’Amiens. Mais double cocorico : c’est là, dans l’hôpital amiénois, qu’il a été conçu. « Nous étions confrontés à un problème de patients qu’il fallait absolument ventiler sur le ventre, explique le Dr Gilles Touati du CHU Amiens-Picardie. Or cette position provoquait des escarres importantes qui nous faisaient y renoncer. »

 

Un pneu, beaucoup, à la folie l’innovation 2 © CHU Amiens-Picardie

Le kit composé des sept coussins imaginés par le docteur Touati.

© CHU Amiens-Picardie

 

LA VENTILATION, BÉNÉFICE SECONDAIRE

« J’ai imaginé une structure gonflable faite de modules pour les différentes parties du corps : tête, thorax, bassin et membres inférieurs, poursuit le chirurgien cardiaque. J’ai naturellement pensé à Michelin et je leur ai envoyé un message ! » Un message bien reçu par la firme au Bibendum. Elle qui avait déjà participé à des initiatives face à la pandémie, produisant masques réutilisables ou visières, a envoyé une équipe de six personnes à Amiens. Elles ont été accueillies à SimuSanté, le plus grand centre européen de simulation et de pédagogie active en santé basé au sein du CHU picard (lire ci-contre). Avec des mannequins et dans des conditions quasi réelles, plusieurs prototypes ont été élaborés. « On a obtenu une structure extrêmement aboutie qui permet de diminuer les zones de compression et d’escarres tout en améliorant la mécanique ventilatoire », loue Gilles Touati qui reconnaît que « l’amélioration respiratoire n’était pas forcément recherchée mais s’est révélée un excellent bénéfice secondaire ». 50 kits ont été produits de cette innovation picardo-auvergnate. La semaine passée, 2 650 personnes atteintes du Covid étaient en réanimation en France.

//Antoine Caux

 

Le service d’accès aux soins en test dans la Somme

C’est l’une des mesures du Pacte de refondation des urgences qu’a réaffirmé le Ségur de
 la santé. Le Service d’accès aux soins (Sas) doit permettre de désengorger les urgences avec un nouveau guidage du patient dans le système de santé. Pour tout imprévu ou absence
 du médecin traitant, le patient pourra être aiguillé vers un médecin de proximité qui le conseillera ou l’orientera selon l’état de santé. Ce partenariat entre médecine de ville
 et professionnels de l’urgence est testé toute l’année 2021 dans 22 territoires pilotes dont
 la Somme, avec le CHU Amiens-Picardie comme tête de proue.

 

Des formations accélérées à la réa

Elle a tout de ces salles de réanimation que l’on voit tous les soirs à la télévision depuis le printemps. Sauf qu’ici le patient est un mannequin et le personnel en formation : des infirmiers qui seront bientôt aptes à intégrer les services 
de réanimation de leurs établissements d’origine. Bienvenue à SimuSanté, 4 000 m2 de salles d’entraînement et d’équipements de pointe au cœur du CHU Amiens-Picardie qui plongent les soignants dans les conditions du réel. Et qui, en raison de la crise, proposent cette formation accélérée à la réanimation, à la manipulation de patients fragiles et en détresse respiratoire.