Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Une passerelle commémorative de la guerre 14/18 enjambera un bras de la Somme, au niveau du jardin des plantes,  symbole de l’amitié franco-australienne.

Un pont entre l’Australie et Amiens 1

13.09.2019

Le corps royal des ingénieurs de l’armée australienne a souhaité offrir à la Ville d’Amiens une passerelle commémorative des évènements locaux de la première guerre mondiale. Après quelques séjours de leur représentant Monsieur George Hulse et d’un commun accord avec Brigitte Fouré, Maire d’Amiens, le Jardin des Plantes a été retenu pour accueillir l’ouvrage.

 « Il souhaitait célébrer dans notre ville, à Amiens, le lien fort qui existe entre l’Australie et la France dans le cadre de ce Centenaire. Car la Première Guerre mondiale marque également le début de leur histoire commune et a donc pris une grande importance dans leur mémoire collective. Et quoi de mieux qu’une passerelle pour symboliser la paix et le lien entre nos deux pays ? », explique la maire d’Amiens qui a accepté ce don australien.

Le site du Jardin des Plantes est appelé à évoluer dans les prochaines années, le déménagement de l’outil de production du Service Espaces Verts, prévu au premier trimestre 2021, représentant une réelle opportunité de valorisation. Or les accès au Jardin des Plantes sont orientés vers le quartier Saint-Maurice et tournent le dos au centre-ville. La passerelle commémorative va permettre d’adresser une entrée vers le centre-ville et le quartier Saint Leu, facilitant l’accès au site.

Elle sera située au droit du carrefour formé par les rues de la Résistance, des Déportés et de la Grande rue de la Veillère. Elle prolongera ainsi les aménagements récents ayant accompagné :

  • le BHNS, la passerelle se positionnant dans la continuité du passage piéton franchissant la rue de la Résistance.
  • le Hub Energie, le cheminement futur prolongeant naturellement celui réalisé le long de ce bâtiment et du bras des Poulies.

La passerelle sera de type « Pont Bailey », considéré comme un modèle d’ouvrage du génie militaire. Il s’agit d’un pont préfabriqué portatif qui n'exige ni outillage spécial, ni équipement lourd pour sa construction. Il s'inspire du pont-route métallique français, dont il optimise le démontage et le transport (les panneaux constituant les poutres principales peuvent être portés par 4 hommes et les pièces de pont par 6). Deux heures suffisent à 40 sapeurs (grade du génie militaire) pour installer un ouvrage basique de 24 mètres de long.

Le Jardin des Plantes étant un site inscrit, l’accord de principe de l’Architecte des Bâtiments de France a été sollicité et obtenu. Les détails du projet seront affinés dans le cadre d’une déclaration préalable de travaux (choix du bois de platelage, des teintes, accompagnement paysager…). En conseil municipal, les élus  ont autorisé Brigitte Fouré à signer cette déclaration et toutes démarches administratives nécessaires à ce projet.

La passerelle, longue de 12 mètres, peinte en gris clair et équipé d’un tablier en bois sera assemblée et mise en place fin juillet, début août 2020 afin d’être inaugurée dans le cadre des évènements commémoratifs de la Bataille d’Amiens, le 8 août. Avant cela, la Ville d’Amiens devra réaliser les supports de l’ouvrage.

Un pont entre l’Australie et Amiens 2