Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Aux manettes de La Vache folle dingue, Sophie Gorski 
a troqué les seringues 
contre les ustensiles de cuisine. 

Un succès bœuf  © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

15.05.2019

JDA 912

Dingue. Tout l’est un peu dans le projet de l’Amiénoise Sophie Gorski qui a donné un sérieux coup de volant à sa carrière en lançant son food truck La Vache folle dingue. Crise de la trentaine ? « Je ne sais pas, mais après avoir travaillé douze ans comme assistante vétérinaire, j’ai décidé de changer de vie. » Le food truck n’est cependant pas le fruit d’une lubie. Il combine sa passion pour la cuisine et son goût des autres. « Contrairement à un restaurant, le food truck me permet de profiter de ma vie de famille et le fait d’être mobile m’offre la possibilité de m’installer sur des festivals, brocantes, entreprises... Je rencontre plein de monde et j’adore ça ! » affirme l’entrepreneuse.

 

PRODUITS LOCAUX

Depuis le 23 janvier, La Vache folle dingue a pris ses quartiers à Boves. Du lundi au vendredi, les salariés du pôle Jules-Verne viennent déguster burgers, tartines, salades et frites fraîches. Eux aussi ont le droit à leur nom cinglé : Barjo, Branquignol, Insensé, Maniaque, Absurde. « J’utilise des produits frais et privilégie les producteurs locaux », précise Sophie Gorski. Après trois mois d’activité, elle apprécie sa nouvelle vie. L’ingrédient principal : un zeste de folie.

//Stéphanie Bescond