Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Un virus leur vole dans les plumes  © D.R.

25.11.2020

JDA 963

« La dernière fois (en 2017, ndlr), elles ont été confinées six mois », se souvient Christophe Hocquet, éleveur de volailles vendues (entre autres) à l’Amap du Cirque. Son cheptel d’un millier de têtes ne voit plus l’herbe depuis deux semaines. En cause : le retour du H5N8, sous-type de la grippe A. Une influenza aviaire très contagieuse, pour l’instant non transmissible à l’homme. Détecté le 21 octobre aux Pays-Bas, le virus s’est déclaré en Allemagne et au Royaume-Uni. La Somme, couloir migratoire à zones humides, est à risque élevé depuis le 4 novembre. L’État a listé des préconisations aux détenteurs d’oiseaux : protéger les stocks, limiter l’accès des basses-cours, utiliser l’eau courante, désinfecter outils et habits... Pour l’essentiel, « des mesures de biosécurité que l’on applique déjà »,
 souligne l’éleveur. Comme chez l’homme, la mesure la plus radicale est le confinement – à défaut, le filet de protection. En cas de mort suspecte : contactez un vétérinaire, isolez et protégez le cadavre. Pour éviter des ravages.

//Jean-Christophe Fouquet