Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

À la tête de Posos, startup amiénoise qui veut révolutionner l’accès à l’information sur les médicaments, Emmanuel Bilbault ne se laisse pas griser par le succès et garde les pieds sur terre.

Une bonne dose de talent © Laurent Rousselin - Amiens Métropole
« Faire ce qui est inaccessible m’intéresse »
© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

22.05.2019

JDA 913

«Je vais poser ça avant de l’oublier, je suis un peu tête en l’air. J’ai tout un tas de stratagèmes et je programme plein de rappels… » Difficile de croire qu’Emmanuel Bilbault soit aussi dans la lune. Avec Posos, startup créée en 2018 et installée à Amiens le L@b, déjà citée par l’édition française du magazine Forbes comme l’une des jeunes entreprises françaises d’intelligence artificielle à suivre en 2019, il fournit un accès rapide à des informations simples, fiables et personnalisées sur les médicaments via un système d’intelligence artificielle (JDA #881). Non, Emmanuel Bilbault n’est pas dans la lune : il la décroche. « J’ai besoin de désacraliser les choses en tentant de les atteindre. Faire ce qui est inaccessible m’intéresse. » Même l’insaisissable Big Apple est à portée de main. Cet été, la startup ouvrira un bureau à New York pour trois mois afin d’« y rencontrer labos de recherche et groupes pharmaceutiques. C’est avant tout une phase d’observation mais on espère faire des premières touches ». Sous sa mine d’étudiant studieux et décontracté se cache un optimiste qui croit en ce qu’il fait et un exalté que le talent des autres éblouit. « On ne peut rien faire seul. C’est ce qui fait que ça avance. »

 

POSOS EXPÉRIMENTÉ AU CHU
Posos est déjà expérimenté au CHU d’Amiens et adopté par deux laboratoires pharmaceutiques. Le trentenaire veille à ce que tous ses salariés se sentent bien. Chez Posos, pas d’horaires : « Si vous laissez les gens libres, ils se sentent beaucoup plus responsables. La qualité de vie au bureau est essentielle ». La richesse de Posos ? Ceux qui y travaillent. « Ce sont des gens exceptionnels dix fois meilleurs que moi et qui peuvent facilement être recrutés par les plus grosses boîtes. Ils viennent d’Apple, de M6… Faire ces rencontres a été une chance incroyable. On a tous le même objectif : rendre accessible notre plateforme à l’ensemble de la population d’ici 2021. » Si le jeune entrepreneur a grandi à Saint-Quentin, c’est à Amiens qu’il a suivi ses études de pharmacie. Puis à l’Essec à Paris.

 

UNE VILLE QUI LUI CORRESPOND
Après une décennie dans l’industrie pharmaceutique, notamment à Amsterdam d’où il coordonnait 23 pays en Europe via une plateforme, Emmanuel Bilbault a choisi de fonder Posos à Amiens. « Une ville de taille modeste que j’aime et qui me correspond. » Un retour aux sources qui rappelle que, lorsqu’il y était étudiant, il avait fondé Les Fauteuils volants, une association dédiée aux personnes à mobilité réduite. « Un gros accident de voiture m’a sensibilisé à la question du handicap. On n’a pas l’habitude de côtoyer ces personnes parce que finalement on les évite et aucune activité ne nous en donne l’occasion. Avec le club de cyclisme de Salouël, l’APF et Vélo Service, nous avions alors organisé des rencontres comme Tous à vélo, tous égaux. » Amiens est devenu son port d’attache où règne « une qualité de vie ». Bourreau de travail, il ne néglige cependant pas « l’indispensable vie de famille et la stabilité qu’elle procure. Mes deux enfants me voient le matin, le soir et le samedi ». Un équilibre indispensable pour continuer à avancer sereinement.

//Ingrid Lemaire