Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Créée par l’agence amiénoise Ewill, l’appli PrintoResto permet au client d’un restaurant de consulter le menu depuis son téléphone. Pratique en ces temps de gestes barrières.

Une bonne raison de garder son portable à table © Laurent Rousselin - Amiens Métropole
Anthony Flamand (Brasserie de l’Horloge) et Frédéric Petit (Ewill).
© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

01.07.2020

JDA 950

C’est pendant le confinement que les équipes de l’agence Web amiénoise Ewill sont parvenues à développer l’application PrintoResto. Une appli qui permet,  avec un smartphone, de scanner le QR code d’un restaurant : la carte apparaît alors à l’écran et le client n’a plus qu’à sélectionner ses plats. Simple, efficace. Et sécurisant : les serveurs sont protégés, les clients rassurés. « C’est en regardant un reportage au JT un soir d’avril, en pleine crise du Covid-19, sur les contraintes sanitaires imposées aux restaurateurs, que j’ai eu l’idée de créer une solution pour les accompagner, raconte Frédéric Petit, fondateur associé chez Ewill. Nos équipes se sont mobilisées et ont interrogé les restaurateurs autour d’eux pour finaliser le concept et répondre à leurs besoins. » Ce concept de menu digital (gratuit le premier mois) a rencontré le succès dès sa sortie, début juin, avec 20 téléchargements par jour.

 

« CHANGER MA CARTE QUAND JE VEUX »
« J’ai trouvé l’idée géniale, confie Anthony Flamand, gérant de la Brasserie de l’Horloge à Amiens. L’appli nous fait gagner beaucoup de temps et nos clients apprécient le concept. Je peux changer ma carte quand je veux, par exemple pour insérer les suggestions du week-end. » De son côté, Ewill continue de développer d’autres fonctionnalités pour faciliter la vie des restaurateurs : « Supports prêts à imprimer avec le QR code, vente à emporter, commande et paiement via le téléphone… »,  énumère Frédéric Petit. La crise sanitaire n’a pas fini de modifier nos comportements.

//Kaltoume Dourouri