Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Logements, hôtels, bureaux, commerces... L’aménagement de la halle Freyssinet, du dépôt de bus et de L’Île aux fruits à Gare-la-Vallée se dessine. 

Une future vallée idéale  © Vinci-Duval – Saison Menu & Associés Architectes Urbanistes
Nouveau repère de la ville, le plateau ferroviaire deviendra le centre de gravité d’Amiens, avec une activité foisonnante aux pieds de la halle et de l’hôtel Marriott.
© Vinci-Duval – Saison Menu & Associés Architectes Urbanistes

19.09.2018

JDA 887

« Nous sommes convaincus que ce quartier sera formidable pour les 65 % de cadres qui veulent quitter Paris. » Alain Gest, président d’Amiens Métropole, a affiché ses ambitions lors de l’annonce du lauréat de l’appel à projets Une vallée idéale, le 14 septembre. L’aménagement groupé d’un plateau ferroviaire de plus de 33000m2, dont les 7500m2 en béton de la halle Freyssinet, du dépôt de bus de 19 000 m2 (libéré suite à la construction d’un nouveau dépôt à Rivery) ainsi que des 2,3 ha de L’Île aux fruits est remporté par le groupe Vinci-Duval, associé au cabinet d’architectes et d’urbanistes Saison-Menu.

UN LIEN ENTRE 
LA GARE ET LA SOMME

« Le projet raccordera la ville et le fleuve et fera de la gare la porte d’entrée d’un quartier du XXIe siècle où l’on va vivre, se divertir et s’embarquer », a souligné Jean-Christian Cornette, le directeur de la SPL Amiens Développement, aménageur qui intervient pour le compte d’Amiens Métropole. « L’attractivité de la gare sera soutenue avec des bureaux d’activités dont un fab-lab pour de jeunes structures (incubateur, espace de coworking, startup...) et deux hôtels (Artyster dans la halle et un Marriott quatre étoiles) », détaille Isabelle Menu, architecte-urbaniste de l’équipe lauréate. Le projet, baptisé Les trois mondes, ambitionne de travailler des places, des jardins, des logements (plus de 500), des commerces dont une halle gourmande... « Il s’agit de faire le lien entre la gare et la Somme, de privilégier les activités de plein air et d’offrir de la place aux enfants. Ce projet est une pièce qui va s’ajouter à la ville. La volonté des Parisiens est de s’installer dans des villes à taille humaine pour améliorer leur qualité de vie. Amiens a une carte à jouer. » D’autres évolutions et étapes sont à venir avant les premiers coups de pioches programmés pour 2020. Avec l’aménagement annoncé du pôle administratif du XXIe siècle par l’État et celui en cours du site d’Orange Bank, la reconquête du quartier est définitivement en cours.

//Ingrid Lemaire