Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Après deux semaines de travaux, la Maison de Jules Verne rouvre ses portes 
le 27 janvier. Nouveautés : une billetterie modernisée et une muséographie repensée. 

Vent de fraîcheur chez Jules 1 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole
L’équipe de la Maison de Jules Verne s’affaire à optimiser et moderniser l’accueil du public.
© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

22.01.2020

JDA 936

« Ce n’est pas révolutionnaire, tient à annoncer Bernard Sinoquet, directeur de la Maison de Jules Verne, car les travaux correspondent à de l’entretien classique. » Ceux engagés du 13 au 26 janvier, qui ont imposé aux portes de cette Maison de rester fermées, étaient pourtant attendus. Avec 44 000 entrées en 2018, elle est l’une des dix maisons d’écrivain les plus visitées de France. Sa dernière fermeture remontait à 2004. À l’époque, son jardin d’hiver, jadis l’entrée principale du 2, rue Charles-Dubois, avait été restauré. Les travaux en cours répondent à « des interventions de maintenance trop souvent reportées » : récolement et état des lieux des 800 documents et objets exposés parmi les 20 000 de la collection Jules Verne, reprise et simplification des cartels et livrets d’accompagnement...

 

« PASSAGE AU XXIE SIÈCLE ! »

Pas de grands bouleversements donc. Sauf pour la billetterie : « Un véritable passage au XXIe siècle ! » note le directeur. Un outil moderne, ergonomique, capable de comptabiliser les visiteurs, de traiter les statistiques, de produire des cartes-pass mais aussi « d’éditer des billets illustrés plébiscités par les touristes qui les conservent en souvenir ».

Vent de fraîcheur chez Jules 2 © Bibliothèques d'Amiens Métropole

Les billets d’entrée sont désormais illustrés par l’éléphant des Cinq semaines en ballon, deux
 couvertures des éditions Hetzel, la tour et le mur de la maison mis en scène par le Belge François Schuiten. © Bibliothèque d'Amiens Métropole

 

EXPOSITIONS TEMPORAIRES

Autre nouveauté : un espace pour les expositions temporaires (lire ci- contre). « Nous avons revu le parcours de visite du premier étage pour permettre un passage par le salon Hetzel », poursuit Bernard Sinoquet. Ce salon est quant à lui réaménagé dans le grand bureau Hetzel. « Ce nouvel univers permettra de mieux identifier les expositions. » Tant d’histoires sont encore à raconter.

//Ingrid Lemaire

Maison de Jules Verne (2, rue Charles-Dubois) 03 22 45 45 75 maisondejulesverne@amiens-metropole.com

 

Des expos autour d’une œuvre tentaculaire

L’aménagement d’une salle d’exposition temporaire
 au 1er étage de la Maison de Jules Verne sera l’occasion de déployer un programme ambitieux autour de l’illustre écrivain et de son œuvre. Le 27 janvier, La Fabrique de l’écriture inaugurera ce nouvel espace. Des projets et travaux menés avec des collégiens autour de
 la lutte contre l’illettrisme, d’adaptations en bande dessinée ou encore d’ateliers d’écriture en partenariat avec des auteurs seront notamment présentés. L’exposition Jules Verne Espérantiste. Sur la piste des langues dans les Vo, qui s’intéresse à la place
 des langues dans l’œuvre
 de l’écrivain, se poursuit quant à elle jusqu’au 9 mars. Espérantiste convaincu,
 Jules Verne fut président
 au début des années 1900 d’un groupe de passionnés pour cette langue universelle dont Ludwik Lejzer Zamenhof avait posé les bases en 1887.