Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Aménager ou remplir ?

03.11.2019

Le conseil métropolitain a examiné, lors de sa réunion du 24 octobre, le Compte Rendu Annuel à la Collectivité de la Zone de RENANCOURT située le long de la voie qui relie le péage d’autoroute au rond point de MEGACITE.

Ce document met en évidence une évolution des choix d’aménagement au profit de la construction de maisons individuelles, ce qui répond il est vrai à une demande d’un certain nombre de nos concitoyens.

Faut-il pour autant s’en satisfaire ? Nous ne le pensons pas. Notre agglomération se caractérise déjà par un habitat peu dense. La voirie de la ville d’Amiens est comparable à celle de Lyon pour une population quatre fois inférieure.

Outre les coûts que cela représente, cet étalement urbain pèse sur l’efficacité des transports collectifs et l’accès aux services publics.

De plus la multiplication de constructions de maisons dans les nouvelles zones s’accompagne d’une augmentation importante de logements du parc privé inoccupés dans les quartiers anciens. Plutôt que de laisser dégrader les maisons amiénoises ou les découper en plusieurs logements pendant qu’on en construit d’autres, il faut adapter l’habitat ancien aux besoins et aux moyens des familles, créer des jardins et des places de stationnement chaque fois que c’est possible. C’est la mission qui devrait être confiée à Amiens Aménagement.

Cela éviterait de gâcher de nouvelles terres agricoles et permettrait de réserver les terrains encore disponibles, dans les ZAC comme Renancourt, à des projets de développement métropolitains durables et ambitieux.

La proximité d’une entrée d’autoroute, de la LICORNE, de MEGACITE, du ZENITH, de l’hippodrome, du Parc Zoologique doit permettre d’attirer des activités liées aux sports et aux loisirs et différentes formes d’hôtellerie. Ce serait une occasion manquée que de vouloir remplir ce site exceptionnel avec tout ce qui passe en logement, commerces et bureaux.

 

Le groupe communautaire de gauche

  • René Anger
  • Françoise Berger
  • Jean-Pierre Hadoux
  • Maryse Lion-Lec

Contacts et permanences :