Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Ageco, l’agencement à la carte

  • Amiens Ouest
  • Développement économique
  • JDA
  • Pacte Emploi Innovation

L’entreprise Ageco, agenceur sur mesure, débute son activité à Amiens. Mais le gros de
 sa production se lancera cet été dans 5 000 m2 de l’usine Whirlpool. A la clef : 40 emplois.

Ageco, l’agencement à la carte © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
François Company et Antoine Gerard-Shine dans l’atelier temporaire d’Ageco Industrie. L’entreprise verra plus grand cet été, toujours à Whirlpool.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

11.04.2018

JDA 874

 

Petit à petit, Ageco fait son nid. Antoine Gerard-Shine et François Company, directeurs associés, ont lancé il y a sept ans leur concept d’agencement sur mesure pour magasins, hôtels, commerces ou particuliers. Leur point fort ? Tout faire avec le client, sur place, en tablant sur la réactivité et les nouvelles technologies. « Nous n’avons pas de catalogue. Le catalogue, c’est notre tête », assurent-ils. Pour mieux visualiser les agencements, Ageco est même passé à la réalité virtuelle. Organisation de l’espace, mobilier, décoration : bois et métal sont leurs principales matières premières.

DE LA POLOGNE À AMIENS

Ageco a ouvert trois agences en région parisienne, à Bordeaux et à Lyon. Puis une quatrième, fin 2017, dans un coin de Whirlpool, « en mode camping », plaisantent les entrepreneurs. Orientés par le service développement économique d’Amiens Métropole et accueillis par le repreneur du site Nicolas Decayeux, les deux directeurs d’Ageco Agencement ont en effet choisi Amiens pour installer leur usine, Ageco Industrie : « Nous voulions rapatrier notre production, qui se faisait jusque-là en Pologne, et souhaitions au départ racheter une menuiserie. Mais nous avons remarqué un vieillissement des outils. Alors nous avons décidé d’investir ici ».

VALORISER LE SAVOIR-FAIRE

En attendant la mise en route de la chaîne de production industrielle, attendue cet été dans les 5 000 m2 du bâtiment D après le départ de Whirlpool, Ageco met déjà la main au bois. Un bois « acheté auprès d’entreprises locales et issu de forêts gérées durablement ». Son atelier compte pour l’instant huit artisans et compagnons, « un précieux savoir-faire à valoriser ». Pour ce qui est du métal, « la production en sera confiée à la société de Nicolas Decayeux, qui sera donc notre fournisseur mais aussi notre client puisque nous allons lui aménager les façades », sourient les associés. Pour l’instant, Ageco compte une quarantaine de collaborateurs en France. D’ici trois ans, les effectifs auront doublé. Et la moitié d’entre eux seront à Amiens, dont une partie issue des rangs de Whirlpool et Prima. Une revanche sur la Pologne ?

//Jean-Christophe Fouquet