Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Branly : une esplanade remise à plat

  • Amiens Sud
  • JDA
  • Travaux
  • BHNS
  • Dessine moi ma ville

Dernier grand carrefour redessiné à l’occasion de l’arrivée du bus 
à haut niveau de service au printemps 2019, l’esplanade Branly gagnera en verdure, simplicité et sécurité. Les travaux viennent de débuter.

Branly : une esplanade remise à plat © Ilex
L’esplanade Branly et son parc après travaux, vus du sud.
© Ilex

16.05.2018

JDA 877

Première mission : transformer en pont le dangereux trou au-dessus de la voie ferrée, au milieu de la place, dans lequel plusieurs chutes de véhicules venant de la rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny ont été constatées. C’est à cela que s’attellent depuis le 14 mai, et jusqu’en octobre, les travaux sur l’esplanade Branly. Cette mesure de sécurité « amorce la transformation de ce vaste et complexe carrefour en une intersection plus simple et naturelle », résume Pascal Rifflart, vice-président d’Amiens Métropole délégué aux transports. La fin de la refonte de Branly est attendue début 2019, juste avant le lancement des quatre lignes Nemo de bus à haut niveau de service – dont deux passeront au nord de l’esplanade, sur les boulevards (JDA #876).

PLACE À LA VERDURE

Pour rappel, ce trou doit actuellement être contourné pour aller du nord vers le Cirque (ou de l’ouest vers le centre-ville), en passant par trois feux. D’où une perte de temps considérable. Une fois recouvert, la donne sera différente. La circulation dans les deux sens sera cantonnée à l’est de l’esplanade, dans le prolongement immédiat de la rue de Paris. Et au croisement avec les boulevards, on retrouvera un classique carrefour à feux – avec bus prioritaires. Quant aux petits boulevards au sud de la voie ferrée (Guyencourt et Pasteur), ils resteront connectés par une zone à vitesse limitée. Mais c’est surtout devant l’église Saint-Honoré que tout va changer. Exit l’actuelle voie nord-sud, bienvenue à une longue allée piétons / cyclistes entourée de verdure. Et à une vraie place.

//Jean-Christophe Fouquet

 

Et la circulation ?

La base-vie des travaux empiète sur l’esplanade, empêchant ainsi son contournement : il 
est donc désormais possible de tourner directement 
à gauche en venant de la rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny. Un avant-goût
des aménagements définitifs.

Petit mais costaud

Afin de ne pas faire reposer le futur pont sur le mur de la ligne SNCF, des fondations d’ampleur doivent être réalisées. Pour cela, 
une foreuse de plusieurs mètres de haut va percer à environ 17 mètres de profondeur autour du trou pour installer 16 piliers sur lesquels seront placées les poutres en béton préfabriqué qui recouvriront la voie ferrée. Une manœuvre impressionnante.