Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Des vœux exaucés

  • Amiens Centre
  • Amiens Sud
  • Développement économique
  • Emploi
  • Fiscalité
  • JDA

En mars 2017, aux lendemains de l’annonce de la fermeture de Whirlpool, l’État s’engageait pour le territoire amiénois. Bonne nouvelle : les promesses se sont transformées en actes. 

Des vœux exaucés © Sébastien Coquille - Amiens Métropole
Le 2 janvier, le ministre Gérald Darmanin a rencontré les 50 agents chargés de répondre 
aux questions sur le prélèvement à la source à la plateforme ouverte en septembre rue Pierre-Rollin.

09.01.2019

JDA 899

Promesses tenues. « Tous les engagements de l’État ont été suivis d’effets. Certains dossiers sont bien avancés. Le lancement du contrat de développement du territoire signé le 16 mars 2017 par Bernard Cazeneuve, alors Premier ministre, et la forte mobilisation des préfectures de région et de département ont été déterminants », constate Alain Gest, président d’Amiens Métropole. Annoncé dans le contexte de la fermeture de Whirlpool, ce programme de soutien au bassin d’emploi amiénois engage l’État à investir 327,45 M€ sur le territoire à travers des projets d’envergure. Dont l’enveloppe de 4 M€ pour la reprise du site Whirlpool par la société WN de l’entrepreneur Nicolas Decayeux. Ou les 10,5 M€ accordés à Amiens Métropole en 2019 pour son BHNS.

 

NOUVEAUX SERVICES, NOUVEAUX EMPLOIS

Également annoncée, l’installation d’un centre d’appels pour informer sur le prélèvement à la source (50 emplois) s’est concrétisée en septembre dernier. D’autres projets sont soutenus par l’État comme le pôle aquatique Aquapole, le cluster sur l’énergie EnergeiA, la Maison de l’étudiant, SimUSanté, le festival Art, Villes & Paysage... À venir aussi : l’aménagement du pôle des services publics du XXIe siècle et ses 1 000 agents accueillis dans des locaux neufs à Gare-la-Vallée en 2023 (76,6 M€), l’installation du Centre national d’expertise et de ressources “titres et certificats d’immatriculation des véhicules” rue de la République (110 emplois), la réhabilitation du bâtiment Fontenoy au CHU sud (40 M€, livraison en 2020) et la construction de l’hôtel de police rue Zamenhof en 2023. De bonnes nouvelles en ce début d’année.

//Lysiane Voisin

 

TGV : les élus vigilants

Lui aussi prévu dans le contrat de développement du territoire, le dossier sur 
la création d’un barreau ferroviaire de 6,5 km entre Creil et Roissy permettant au TGV d’entrer en gare d’Amiens avance. « Nous avons réussi à faire admettre à l’État que la création de ce barreau était indispensable. Ce projet est désormais inscrit dans la loi d’orientation des mobilités, il se fera », estime Alain Gest, président d’Amiens Métropole. Grâce à ce projet et à l’engagement de la Région, Amiens sera aussi relié au bassin d’emplois de Roissy par plusieurs dessertes TER quotidiennes. Le bémol ? L’État envisage de saisir à nouveau la commission nationale du débat public sur ce dossier. Le 20 décembre, le conseil d’Amiens Métropole a donc émis un vœu rappelant « que ce projet avait déjà fait l’objet d’un débat public » et qu’il était nécessaire de respecter « le calendrier actant le démarrage des travaux au plus tard en 2022 et la mise en service en 2025 ».