Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

314 millions d’euros ont été investis par Amiens Métropole depuis 2014. Son président Alain Gest assume malgré les contraintes budgétaires. 

« Je revendique ce niveau d’investissement »  © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Le centre Aquapole en construction, l’un des investissements en cours d’Amiens Métropole.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

28.11.2018

JDA 895

En décembre, l’assemblée métropolitaine votera le budget 2019 de la collectivité. Sur cette feuille de route figureront notamment la poursuite des travaux du Musée de Picardie (8 M€), la modernisation du zoo (7 M€), la construction du centre aquatique Aquapole (2 M€), la restructuration du Colvert (4 M€) ou encore les 25 M€ pour finaliser l’arrivée du bus à haut niveau de service. La séance du 22 novembre n’est pas rentrée dans le détail de ces opérations. Elle en posait le cadre avec un débat sur les orientations financières et budgétaires, comme l’impose la loi. L’occasion de rappeler les 314 M€ investis par la Métropole amiénoise entre 2014 et 2017. « Je revendique totalement ce niveau d’investissement », assume Alain Gest, le président d’Amiens Métropole dans un climat contraint dû à la baisse des aides de l’État. Car si en 2019 la dotation globale de financement devrait rester à 19,3 M€ comme en 2018, elle était de 19,42 M€ en 2017. De 30,35 M€ en 2014.

LE LEVIER FISCAL N’A PAS ÉTÉ ACTIVÉ

« La perte cumulée depuis 2013 représente 57,97 M€ », calcule Alain Gest alors que plane également la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages décidée par le gouvernement. Une taxe qui représente 20 % des recettes de la collectivité soit 58 M€. Il n’empêche : le levier fiscal n’a pas été activé par l’exécutif. « 17 % des villes et de leurs groupements ont opté pour l’augmentation des taux des taxes touchant les ménages », fait savoir Benoît Mercuzot, le vice-président d’Amiens Métropole délégué aux finances. La bonne nouvelle pour l’agglomération, c’est que le taux de la taxe d’enlèvement d’ordures ménagères a même baissé de 10% en 2018.

//Antoine Caux

 

Aussi à l’ordre du jour

Aides à l’emploi

Une subvention de 126 000 € a été attribuée à l’entreprise Ageco Industrie, installée sur l’ancien site Whirpool et spécialisée dans le mobilier et les présentoirs pour magasin, qui s’est engagée à embaucher 42 CDI dans les trois prochaines années. Agrotecsol, entreprise qui étudie le potentiel cultural d’une terre agricole, percevra 87 000 €. Située en zone franche avenue de l’Europe, Agrotecsol prévoit de passer de deux à 29 salariés en CDI d’ici trois ans.

Cardonnette et Ferrières à la page

Le conseil métropolitain a acté l’entrée des bibliothèques de Cardonnette et de Ferrières dans le réseau des équipements culturels d’intérêt communautaire de l’agglomération. Cardonnette et Ferrières ont intégré Amiens Métropole le 1er janvier 2018.

 

À NOTER

Prochain conseil métropolitain le 20 décembre, à 18h, salle des assemblées de l’hôtel de ville.

Ouvert au public et en direct sur amiens.fr.