Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La vie après

  • Amiens Centre
  • Culture & Patrimoine
  • JDA
  • Littérature

Sa mission de bénévole auprès des familles en deuil
 a inspiré le nouveau roman de l’Amiénois Bernard Féry. 

La vie après  © Laurent Rousselin-Amiens Métropole

05.12.2018

JDA 896

Un livre sur « la compassion élargie à toute la société » à travers l’histoire d’une femme, France, dont le mari, ancien procureur tout juste décédé, s’était vu retirer une sulfureuse affaire en lien avec un influent édile... « Quand France découvre le passé secret de son mari, c’est à l’image de ce qui se passe dans beaucoup de familles, indique son auteur Bernard Féry qui, loin de tout prosélytisme, s’est appliqué à décrire le vécu spirituel de son personnage. Les obsèques révèlent souvent cette part de vérité jusqu’alors cachée. » Le décor et l’intrigue de La Veuve du procureur sont plantés. Un univers que cet Amiénois de 72 ans pétri d’humanité connaît bien.

 

« QUE LA SOCIÉTÉ SE RASSEMBLE »

En dehors de ses missions de concertation auprès de la Commission nationale du débat public, il compte parmi la quinzaine de bénévoles laïcs qui accompagnent et écoutent les familles en deuil de la paroisse Saint-Martin d’Amiens. Ce livre est un appel du pied afin « que la société se rassemble dans la disparition. Les civilisations se sont construites au contact des arts funéraires. C’est même l’un de leurs fondements. Mais aujourd’hui il existe un grand manquement à l’égard des proches endeuillés : c’est vécu comme une trahison ». À lire et à méditer.

//Ingrid Lemaire

La Veuve du procureur, de Bernard Féry (éd. Persée) – En dédicace 
le 22 décembre, de 15h à 18h, à la librairie Martelle (rue des Vergeaux)