Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le Pays du Grand Amiénois voit plus grand

  • Amiens Centre
  • Conseil métropolitain
  • JDA

Le syndicat mixte du Pays du Grand Amiénois devient un pôle métropolitain de près de 400 000 habitants : une nouvelle instance de poids dans la région.

Le Pays du Grand Amiénois voit plus grand © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Le nouveau pôle métropolitain est dorénavant composé de huit communautés de communes : Amiens Métropole, Avre-Luce et Noye, Grand Roye, Pays du Coquelicot, Territoire Nord Picardie, Val-de-Somme, Nièvre et Somme et Somme Sud-Ouest.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

21.03.2018

JDA 871

« Faciliter le dialogue et peser dans les Hauts-de-France » : telles sont les raisons avancées par Alain Gest le 15 mars devant les élus d’Amiens Métropole pour les appeler à adopter les nouveaux statuts du syndicat mixte du Pays du Grand Amiénois. Créée en 2008 pour harmoniser les politiques d’aménagement de ce territoire associant des communautés de communes et le Département, l’instance connaît aujourd’hui « une évolution significative avec l’objectif de constituer un véritable pôle métropolitain plus large et plus structuré, a justifié le président d’Amiens Métropole. Nous avons un nouveau territoire de près de 500 communes, d’un peu moins de 400 000 habitants et qui représente près de 70 % du département ». Le retrait du Département en avril 2017, l’intégration de la communauté de communes du Grand Roye actée en décembre dernier et la volonté d’élargir les compétences du syndicat mixte ont conduit à réviser ses statuts.

« UNE MISSION DE DIALOGUE »

Le nouveau pôle métropolitain est dorénavant composé de huit communautés de communes : Amiens Métropole, Avre-Luce et Noye, Grand Roye, Pays du Coquelicot, Territoire Nord Picardie, Val-de-Somme, Nièvre et Somme et Somme Sud-Ouest. Il poursuivra l’élaboration du Schéma de cohérence territoriale confiée à l’Agence de développement et d’urbanisme du Grand Amiénois en l’ajustant à ses nouvelles frontières. « Et il aura dorénavant en charge le Plan climat-air-énergie ainsi que des actions de développement économique et touristique, a ajouté Alain Gest. Nous aurons une mission de dialogue en ce qui concerne la mobilité et les transports et devenons l’interlocuteur de l’Agence régionale de santé. Nous souhaitons par ailleurs mettre à disposition les outils comme celui du droit des sols et la centrale d’achat à l’ensemble du territoire. » Également favorable à un office de tourisme commun, l’élu a souligné la nécessité de travailler avec la baie de Somme et Lille. Ce Pôle métropolitain permettra de nourrir de nouvelles ambitions pour notre territoire.

//Ingrid Lemaire