Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Les bonnes ondes de Haute Fréquence

  • Amiens Centre
  • Amiens Nord
  • Amiens Ouest
  • Amiens Sud
  • Culture & Patrimoine
  • Briqueterie
  • Cité Carter
  • Comédie de Picardie
  • Concert
  • Festival
  • JDA
  • Lune des pirates
  • Musique
  • Safran
Les bonnes ondes de haute fréquence  © D. R.
Le 15 novembre, La Lune des pirates sera le terrain de jeux du groupe afro-psychédélique BCUC (photo), mêlant rythmes traditionnels Nguni et Tsonga, soul et punk-rock.
© D. R.

07.11.2018

JDA 892

Si l’automne rime avec
 le retour 
du froid, il annonce
 aussi celui du
 festival Haute
 Fréquence,
 le temps fort 
musical de la 
région, et son cortège de têtes d’affiche et de nouveaux talents. 
À Amiens, les festivités débutent le 12 novembre 
à la Comédie de Picardie avec Les Fouteurs de joie et leur ancien acolyte François Guernier. Le 15 novembre, La Lune des pirates sera le terrain de jeux du groupe afro-psychédélique BCUC (photo), mêlant rythmes traditionnels Nguni et Tsonga, soul et punk-rock.
 Le même soir, on retrouvera aussi le trio amiénois Kamélectric, véritable caméléon électro-acoustique. 
Le lendemain, il faudra faire un choix. Aller à Cité Carter pour écouter la Canadienne survitaminée Sate et
 le groupe amiénois de rythm’n’soul Dismood. 
Ou direction La Briqueterie pour découvrir la scène expérimentale avec L’Ocelle Mare, Julien Desprez et Me donner. Dernière date amiénoise : le 19 novembre avec BLKFEM, qui réunira Sandra Nkaké, Mélissa Laveaux, Gasandji et Naoo au Safran pour 
défendre en musique la place des femmes noires
 dans notre société.

//Stéphanie Bescond

haute-frequence.fr