Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Les tops et les flops de la saison

  • Amiens Centre
  • Amiens Est
  • Amiens Nord
  • Amiens Ouest
  • Amiens Sud
  • Longueau
  • Sport
  • JDA

Petit bilan de la saison sportive des clubs de la métropole dressé par le JDA.

Les tops et les flops de la saison © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Christophe Pelissier pourra-t-il faire mieux que la superbe 13e place acquise lors 
de cette saison 2017/2018.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

13.06.2018

JDA 881

// L’ASC, L’ANNÉE RÊVÉE

Il y a aura donc une saison 2 à la série Amiens en
 Ligue 1, feuilleton où rebondissements, bluffs et retombées médiatiques sont légion avec un ASC en locomotive du sport amiénois. Christophe Pelissier pourra-t-il faire mieux que la superbe 13e place acquise lors 
de cette saison 2017/2018 de découverte du grand monde, où le Petit Poucet 
à qui l’on promettait l’enfer a mis des bottes de sept lieues ?

 // ON A RETROUVÉ LES GOTHIQUES

Alors oui, Rouen a gagné (comme toujours dans le hockey français). Mais Amiens s’est remontré. Le Québécois Mario Richer et l’ex-Gothique Anthony Mortas ont redonné du caractère et leur fierté aux Amiénois en les hissant jusqu’à une demi-finale de Ligue Magnus que le Coliseum guettait en vain depuis 2011. Une année qui, sportivement, n’avait rien d’un mirage. Et qui donnerait presque, déjà, l’envie d’être à la rentrée.

// L’ASC HOCKEY SUR GAZON 90 ANS ET RETOUR CHEZ LES GRANDS

1928-2018. L’ASC hockey sur gazon est une institution à Amiens. Et si, à part chez les jeunes, l’armoire à trophées a parfois senti
 le renfermé après la pléiade de titres des années 1980, 2018 l’a dépoussiérée : champion de France en salle en février et accession en Élite sur gazon. De quoi fêter en grande pompe l’anniversaire du club les 16 
et 17 juin à Beaumarchais lors des finales du championnat de France vétéran où les joueurs initieront les enfants.

 // 20 SUR 20 POUR L’ASC BASKET

L’ASC basket-ball retrouvera la Nationale 3 
la saison prochaine, un peu plus d’un an 
après l’avoir quittée. Les hommes du président Olivier Morel ont rendu une copie parfaite en championnat régional avec 20 victoires en 20 matchs.

 // LONGUEAU, EN VERT ET CONTRE TOUS

Ils étaient passés tout près l’an passé et il
 aura fallu attendre le dernier match le 14 avril 
à Levallois cette année. Les basketteurs de Longueau emmenés par le coach Liam Michel (qui laissera sa place à Romain Barody) et Henri Kahudi, jeune retraité des parquets professionnels de 27 ans, ont validé leur montée en Nationale 2, une première depuis 2002. 
Le gymnase Pellerin va faire du bruit pour
 sa Green Team la saison prochaine !

 // LES SPARTIATES, DU BON PIED

Cinq ans que les footballeurs américains d’Amiens végétaient en D2 dans un championnat peu en phase avec leur statut de triples champions de France (2004, 2010 et 2012). L’année 2018 aura été la bonne. Avant le retour en Élite, ils peuvent encore aller glaner le titre de D2 le 23 juin face à Grenoble au Grand-Marais, à 19h.

 // L’AMVB, FINALISTE HEUREUX

Les volleyeurs amiénois ont disputé la première finale de Coupe de France amateur
 de leur histoire (défaite contre Jean-d’Illac) 
en cette année 2018 où ils se sont également qualifiés pour les play-offs d’Élite (la troisième division), sans renier l’action sociale du club très implanté dans le quartier nord de la ville.

 // L’ASTT CONTINUE D’APPRENDRE

La dernière marche était encore trop haute pour l’Amiens sport tennis de table. Au terme d’une belle saison, les pongistes amiénois figuraient dans le dernier carré pour se disputer le billet de la Pro B.
 Ils retrouveront encore la Nationale 1 l’an prochain mais avec toujours plus d’appétit.

 // L’APH PAS SI LOIN

Les handballeurs font le plein au Coliseum 
et ont pris l’habitude de se qualifier pour 
les play-offs. Mais neuf défaites (sur douze) durant cette seconde phase, conjuguée à 
un statut amateur qui empêche le club de viser plus haut, vient gâcher le bilan d’une équipe où l’entraîneur Pierre-Alain Lavillette sera épaulé par le désormais ex-joueur Yuriy Petrenko.

// LE RCA, PAS CETTE FOIS

Toujours pas de Fédérale 3 pour le Rugby Club Amiénois cette année. Son chemin s’est arrêté en 32e de finale contre Nancy. Le président Julien Carlier avait pourtant stipulé qu’il fallait « monter cette saison ». Partie remise.

// L’ACA PATATRAS !

On prend parfois les choses pour des évidences. Tenir sept saisons en championnat de France amateur (devenu National 2) pour l’AC Amiens, ex-petit club de quartier devenu grand, n’en était pas une. Sa relégation sur le fil en mai en National 3 l’a rappelé et mis en lumière l’exploit permanent auquel le club était condamné. Le rebond passera par la formation, plus locale. Avec Azouz Hamdane aux commandes, pour une dix-neuvième année.

// LES ÉCUREUILS TOMBENT DE L’ARBRE

Présents en Élite depuis la création du championnat de France de roller hockey en 2000, les Amiénois n’ont pas renouvelé leur bail pour la saison prochaine. La saison avait paradoxalement débuté par le sacre mondial avec les Bleus de Renaud Crignier, l’homme à tout faire du club où l’on compte de jeunes pousses talentueux qui ramèneront les Écureuils vers les sommets.

//Antoine Caux