Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Posos, l’intelligence artificielle en blouse blanche

  • Amiens Est
  • Développement économique
  • Santé publique
  • JDA
  • Pacte Emploi Innovation

Depuis Amiens, la startup Posos développe la première intelligence artificielle capable de comprendre les questions des professionnels de santé sur les médicaments et de générer des réponses fiables.

Posos, l’intelligence artificielle en blouse blanche © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Emmanuel Bilbault (à droite) et son équipe dans leurs locaux d’Amiens le L@b’.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

13.06.2018

JDA 881

Tout est résumé dans son nom : Posos est la contraction de posologie et de... SOS. Parce que six milliards de questions sur les médicaments sont posées chaque année sur Google, mais aussi parce que tous les ans leurs mauvais usages provoque 10 000 décès en France, cette startup amiénoise veut aider, grâce à l’intelligence artificielle, les professionnels de santé. Son fondateur, Emmanuel Bilbault – un pharmacien diplômé de l’Essec – en est convaincu : « L’accès rapide à l’information médicale est primordial pour les soignants, les patients et même les aidants. Ce n’est pas un caprice de consommateur mais un besoin sanitaire ».

UNE AIDE À LA DÉCISION

Cet ancien directeur de l’innovation d’un grand laboratoire pharmaceutique veut ainsi faire de Posos un outil en ligne d’aide à la décision en proposant le plus grand nombre de réponses. Une centaine de pharmaciens et de médecins testent déjà quotidiennement les algorithmes développés à partir d’une dizaine de sources de données officiellement validées. À terme, l’ambition est d’en compter une centaine. Le soutien des acteurs locaux semble valider la solidité du projet de la startup, hébergée par Amiens le L@b’. Posos est d’ailleurs lauréate de la Bourse French Tech : un dispositif de la Banque publique d’investissement qui aide les projets de création d’entreprises innovantes à fort potentiel de croissance. Elle est aussi, depuis juin, à la disposition de plusieurs services du CHU sous la forme d’une plateforme Web. Pour améliorer les conditions d’exercice des professionnels de la santé, et contribuer à la réduction des erreurs médicales.

//Kaltoume Dourouri