Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Prête pour le déménagement

  • Amiens Nord
  • Etudiant
  • JDA

Le 27 avril, Amiens Métropole a remis les clefs de la citadelle à l’université de Picardie Jules-Verne. L’occasion de visiter les locaux avant l’arrivée des étudiants à la rentrée de septembre.

Prête pour le déménagement © Sébastien Coquille-Amiens Métropole
Le 27 avril, Amiens Métropole a remis les clefs de la citadelle à l’université de Picardie Jules-Verne.
© Sébastien Coquille-Amiens Métropole

16.05.2018

JDA 877

« Que l’État et les collectivités investissent dans le savoir est une décision majeure. Et un levier pour le territoire. Dès la fin des examens, le déménagement pourra commencer », a indiqué Mohammed Benlahsen, président de l’université de Picardie Jules-Verne lors de la remise des clefs de la citadelle par Amiens Métropole, le 27 avril. « Ce site superbe est conçu comme un formidable outil d’études et de lien avec la ville », s’est félicité Alain Gest, président d’Amiens Métropole, depuis la tour Signal coiffée de son cube rouge. Sur les 18 hectares de l’ancien site militaire reconverti en université par l’architecte Renzo Piano, 30 000 mètres carrés de bâtiments neufs ou restaurés seront investis à la rentrée par 5 000 étudiants et près de 400 professeurs. 84 salles d’enseignements, cinq amphithéâtres, une bibliothèque : aperçu de ce nouvel écrin.

Des salles de cours
 dans les anciennes écuries

De grandes baies vitrées qui soulignent les ouvertures en arches du bâtiment de briques rouges et de pierre blanche, des poutres en bois, un sol en béton et une structure d’acier qui renforce l’existant : cette salle de cours est l’une des dix créées dans les anciennes écuries.

Une bibliothèque pour
 14 kilomètres de rayonnages

Les rayonnages installés dans la partie aveugle de l’ancien grand casernement jouxtent des espaces de lecture baignés par la lumière d’une cour anglaise qui souligne la façade du bâtiment. Enterrée sous la place d’armes, futur espace de 3 200 m2 ouvert à tous les Amiénois, la bibliothèque compte 14 kilomètres de rayonnages.

Cinq amphithéâtres de 150 à 500 places

500 fauteuils rouges et une scène. Le plus grand des cinq amphithéâtres ressemble à une salle de spectacle. Et pour cause : il est aussi conçu pour accueillir des manifestations. Desservis par ce que 
l’on appelle la rue des Amphis, les amphithéâtres comptent de 150 à 500 places.

L’aménagement extérieur a débuté

« Il paraissait inimaginable que les abords de la citadelle soient délaissés alors
qu’ils sont le lien direct vers le centre-ville », a rappelé Alain Gest, président d’Amiens Métropole. Financé par la collectivité, l’aménagement de cette zone est en cours jusqu’à la mi-juin. « Il s’agit d’engazonner les espaces, de créer des cheminements, de placer de l’éclairage public et de planter des arbres, indique Sabine Germe, chef de projet à Amiens Métropole. Dès l’arrivée sur le site, nous devons donner une ambiance de parc. Le spacieux parvis offre une vue dégagée sur la citadelle et le logis du Gouverneur. »

//Ingrid Lemaire

 

Ils ont dit...

« Longtemps fermée, la citadelle est aujourd’hui ouverte sur la ville. C’est un symbole incroyable », Brigitte Fouré, maire d’Amiens

« C’est un pari architectural ambitieux. Ce lieu exceptionnel va devenir
 un grand pôle d’attractivité »,
 Philippe De Mester, préfet de la Somme