Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Réinventer la rue Saint-Leu

  • Amiens Centre
  • Culture & Patrimoine
  • Urbanisme & Logement
  • Aménagement
  • JDA
  • Travaux

DES RETOUCHES ET EMBELLIES POUR MIEUX PARTAGER UNE RUE SAINT-LEU
PLEINE D’AVENIR. UNE EXPÉRIMENTATION À DÉCOUVRIR EN SEPTEMBRE.

Réinventer la rue Saint-Leu © Thomas Corbasson, Architecte
La seconde Lune se dévoile

04.07.2018

JDA 884

Non, ce ne sont pas des travaux. Mais des « aménagements légers et susceptibles d’évoluer, conçus pour que chacun trouve sa place dans l’espace public », résume Brigitte Fouré, maire d’Amiens. Le « réenchantement » de la rue Saint-Leu a été présenté au public le 2 juillet à la Maison du théâtre, en présence de riverains ayant réfléchi au sujet en janvier, quand « les forces vives du quartier se sont rencontrées pour travailler ensemble », rappelle Patrick Pigout, adjoint au maire délégué au secteur Centre et au commerce. La rue Saint-Leu, commerçante et festive, jonction des pôles universitaires, va s’apaiser en 2019 puisqu’on ne pourra plus déboucher en voiture sur la citadelle (il faudra tourner rue des Saintes-Claires pour emprunter la rue des Déportés). De quoi remettre les modes doux en première ligne.

 

« ÉCHANGE ET PARTAGE »

Dans ce contexte, il s’agit de la réinventer. Avec des marquages au sol graphiques et colorés, du nouveau mobilier urbain convivial (bancs, banquettes, tables, mange-debout), des jardinières participatives, des terrasses ponctuelles, la mise en lumière de l’Hôtel-Dieu. Trois sites sont particulièrement ciblés : le parvis du Hub, celui de l’église et l’emplacement de la future Lune des pirates (lire ci-dessous), investi provisoirement en attendant la construction. Pour un bout de ville tourné, comme le dit Brigitte Fouré, « vers la connaissance, l’échange et le partage, où l’on crée du lien entre tous les types d’usager en faisant respirer la rue ». Aménagement cet été, rendezvous à la rentrée.

La seconde Lune se dévoile

Difficile de ne pas y penser lorsqu’on évoque la rue Saint-Leu. Outre l’ouverture de la citadelle aux étudiants à la rentrée, une autre révolution attend ce secteur : la construction, sur le parking sauvage situé entre les rues Saint-Leu, Edmond- Fontaine et des Archers, d’une deuxième salle estampillée Lune des pirates, de 500 places, pour 2020 (JDA #870). Voici le projet que le jury a retenu le 13 juin dernier – sous réserve d’éventuelles modifications après négociations.

//Jean-Christophe Fouquet