Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

« Un rêve de revenir à Amiens avec la Coupe »

Les Gothiques flamboient : tombeurs de Rouen, troisièmes de ligue magnus et qualifiés pour le final four de la coupe de France à Bercy. Paul Lhotellier, à la tête des propriétaires de l’Amiens Hockey Elite, savoure.

« Un rêve de revenir à Amiens avec la Coupe » © Léandre Lebel

09.01.2019

JDA 899

JDA : 2019 peut-elle être l’année des Gothiques ?

« Un rêve de revenir à Amiens avec la Coupe » © Léandre Lebel

© Léandre Leber

Paul Lhotellier : Nous tenons nos objectifs mais nous sommes encore loin d’être arrivés au bout. Nous avons réalisé une superbe dernière saison. L’actuelle se déroule très bien. Ce ne sont pas des coups. Ces résultats s’inscrivent dans la durée. Notre stratégie était d’avoir une équipe homogène plutôt que deux ou trois stars. Et regardez nos statistiques. Nous n’avons pas de grands buteurs. Par contre tout le monde marque, tout le monde défend. 100 % des joueurs donnent 150 % à chaque match. C’est l’esprit que nous voulions.

 

Amiens tentera de décrocher la Coupe de France les 16 et 17 février à Bercy. En l’occurrence, ce serait un grand coup.
Ça serait un rêve de revenir à Amiens avec la Coupe de France. Obtenir un titre, c’est ça qui nous fait vibrer, aller chercher de beaux titres à afficher sur les murs du Coliseum.

 

Cette réussite valide-t-elle vos choix ?
Elle prouve que nous faisons les bons depuis bientôt trois ans. Il y a eu beaucoup de choses à modifier dans l’organisation. Mais nous avons choisi d’être constants avec les hommes et de faire confiance à notre duo amiéno-québécois (Anthony Mortas et Mario Richer, les deux entraîneurs, ndlr). Le président exécutif Patrick Letellier fait aussi un bon travail. Notre philosophie est celle de l’entreprise : donner de grandes responsabilités aux gens compétents.

 

Sur le long terme. Sur quoi devez-vous progresser ?
Il y a encore beaucoup à faire au niveau des partenariats, aller chercher de nouveaux moteurs pour que les Gothiques soient une entreprise à l’équilibre. Économiquement, nous ne sommes pas arrivés au bout de notre équation.

 

Le Club des Bâtisseurs qui détient l’Amiens Hockey Élite est arrivé quand, en football, l’ASC décollait vers la Ligue 1. Cela a-t-il fait de l’ombre au hockey ?
Non, je n’ai jamais pris le football comme une concurrence. Le Coliseum fait souvent le plein. Que le football émerge au plus haut niveau français entraîne plutôt un cercle vertueux qui favorise notre ville. Je suis chef d’entreprise, ce qui compte c’est la vitalité de notre territoire, c’est l’énergie qui s’en dégage.

//Propos recueillis par Antoine Caux

 

Amiens / Nice, le 13 janvier, à 16h
Amiens / Lyon, le 15 janvier, à 20h
38e et 35e journées de Ligue Magnus