Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

"Connaissez-vous la poésie?", Ilse et Pierre Garnier chez eux

du 08 janvier 2020 au 29 février 2020

Gratuit

Du 8 janvier au 29 février 2020, à la bibliothèque Pierre Garnier de Camon.

-> "Connaissez-vous la poésie?"

Arbre » et « Eau », les deux vitrophanies présentes sur la façade de la bibliothèque Pierre Garnier,

sont familières pour les lecteurs… Mais leur auteur l'est peut-être moins. Figures marquantes d'Amiens et de sa région, Pierre Garnier et son épouse Ilse sont deux poètes reconnus à l'international, créateurs d'un courant de poésie visuelle : le spatialisme.

Le titre de l'exposition, Connaissez-vous la poésie ?, est tiré du titre d'un livre destiné par Pierre Garnier « aux écolières et aux écoliers », composé de poèmes « à comprendre et à colorier ». C'est ce parti pris qui a été adopté, en permettant au visiteur d'appréhender d'une manière ludique l'œuvre des deux artistes, en apportant au passage un éclairage sur leur parcours.

Comprendre le travail d'Ilse et Pierre Garnier : c'est ce que permettra l'exposition de documents originaux : toiles, manuscrits autographes, livres d'artistes… Colorier des poèmes ? Ce sera également possible ! Seront aussi proposés, en libre-service, des ateliers de créations de poèmes, des souffleurs de vers et un salon de lecture.

Une seconde exposition, «Connaissez-vous la poésie ? » Le spatialisme en lumière, présentée à la

bibliothèque Louis Aragon du 10 mars au 30 avril, dans le cadre du Printemps des Poètes, reviendra

quant à elle sur le courant spatialiste dans son ensemble.

-> "Cosmos, ensemble spatialiste"

La poésie spatialiste de Pierre et Ilse Garnier, qui propose un angle d'attaque aussi bien visuel que purement textuel, offre un champ de rencontres inattendu avecd'autres formes d'art, comme les arts graphiques, mais aussi ceux qui ont trait à l'espace comme l'architecture: l'aspect même de la Bibliothèque peut en témoigner. Le rapport avec la musique est plus abstrait et fait intervenir

une dimension supplémentaire : celle du temps. Or la perception du temps et de l'espace a également été au centre des préoccupations de certains compositeurs du XXe siècle, en particulier les minimalistes américains (Steve Reich, Phil Glass, Terry Riley) et de l'Ecole de New York

(autour de John Cage).

L'ensemble spatialiste COSMOS, créé pour l'évènement, composé de Serge Bertocchi, Jean-Michel Goury, MarieRachel Lhotellier et Raphaël Dumont, se mettra en orbite avec un groupe d'élèves des classes de Saxophone de la métropole ainsi que plusieurs professeurs de l'école de musique Harmonia pour vous proposer le Vendredi 17 janvier à 18h une approche duale de ces préoccupations : à travers la musique dépouillée de Four5 de John Cage où

chaque son tenu découpe et remodèle l'espace et avec la première œuvre de musique répétitive : In C de Terry Riley.

A l'occasion du vernissage, un second rendez-vous vous est donné le Samedi 18 janvier à 16h pour une reprise de Four5 de John Cage et de sa célèbre 4'33, mais aussi d'une œuvre minimaliste Reed Phase de Steve Reich, d'une pièce de musique graphique française Traits de Marius Constant, entre autres.

-> À quel moment le mot arbre devient-il l'arbre lui-même ? Quand, la fleur en pétales mots devient-elle une fleur ? Ces images de mots sont elles encore vraiment des images ? Sont-elles autre chose… de la littérature, de la poésie ? Peut-être ne sont-elles que le support à notre imaginaire et notre rêverie.

L'art plastique et la céramique sont avant tout des arts du geste. Envisager le spatialisme avec les enfants c'est leur amener le dessin par le geste, audelà des crayons, des pinceaux et de la représentation iconique. Ainsi, les enfants grattent, creusent, frottent et jouent d'empreintes pour qu'un « dessin » prenne vie dans la terre ou sur le papier.

Les élèves d'André Zetlaoui et Amandine Brunet, professeurs de l'Espace culturel Nymphéa, vous

exposent leurs réalisations issues de leur vision du spatialisme.

-> "La poésie est un jeu d'enfant"

Sur la durée de l'exposition, la bibliothèque Pierre Garnier, vous propose en accès libre, un espace ludique ouvert aux plus petits comme aux plus grands. Vous y trouverez des ateliers et différents types de jeux de société pour jouer avec les mots, seul ou en famille.

La bibliothèque vous propose également de découvrir une sélection d'ouvrages de poésie.

Des poèmes de Pierre et Ilse Garnier tels Ornithopoésie, Louanges mais également des ouvrages d'Apollinaire devenus des classiques de la poésie française. Laissez-vous surprendre par Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau, des albums et des bande-dessinées jouant avec l'espace de la page. Venez jouer avec les mots et les célèbres contrepèteries du Mot vache et le veau mâche de Joël Martin. De très beaux livres à emprunter.

-> Renseignements au 03 22 97 10 17

Mardi : 15h-19h

Mercredi : 15h-18h

Jeudi : 10h-12h

Vendredi : 15h-18h

Samedi : 14h-18h

Du 8 janvier au 29 février 2020, à la bibliothèque Pierre Garnier de Camon.

-> "Connaissez-vous la poésie?"

Arbre » et « Eau », les deux vitrophanies présentes sur la façade de la bibliothèque Pierre Garnier,

sont familières pour les lecteurs… Mais leur auteur l'est peut-être moins. Figures marquantes d'Amiens et de sa région, Pierre Garnier et son épouse Ilse sont deux poètes reconnus à l'international, créateurs d'un courant de poésie visuelle : le spatialisme.

Le titre de l'exposition, Connaissez-vous la poésie ?, est tiré du titre d'un livre destiné par Pierre Garnier « aux écolières et aux écoliers », composé de poèmes « à comprendre et à colorier ». C'est ce parti pris qui a été adopté, en permettant au visiteur d'appréhender d'une manière ludique l'œuvre des deux artistes, en apportant au passage un éclairage sur leur parcours.

Comprendre le travail d'Ilse et Pierre Garnier : c'est ce que permettra l'exposition de documents originaux : toiles, manuscrits autographes, livres d'artistes… Colorier des poèmes ? Ce sera également possible ! Seront aussi proposés, en libre-service, des ateliers de créations de poèmes, des souffleurs de vers et un salon de lecture.

Une seconde exposition, «Connaissez-vous la poésie ? » Le spatialisme en lumière, présentée à la

bibliothèque Louis Aragon du 10 mars au 30 avril, dans le cadre du Printemps des Poètes, reviendra

quant à elle sur le courant spatialiste dans son ensemble.

-> "Cosmos, ensemble spatialiste"

La poésie spatialiste de Pierre et Ilse Garnier, qui propose un angle d'attaque aussi bien visuel que purement textuel, offre un champ de rencontres inattendu avecd'autres formes d'art, comme les arts graphiques, mais aussi ceux qui ont trait à l'espace comme l'architecture: l'aspect même de la Bibliothèque peut en témoigner. Le rapport avec la musique est plus abstrait et fait intervenir

une dimension supplémentaire : celle du temps. Or la perception du temps et de l'espace a également été au centre des préoccupations de certains compositeurs du XXe siècle, en particulier les minimalistes américains (Steve Reich, Phil Glass, Terry Riley) et de l'Ecole de New York

(autour de John Cage).

L'ensemble spatialiste COSMOS, créé pour l'évènement, composé de Serge Bertocchi, Jean-Michel Goury, MarieRachel Lhotellier et Raphaël Dumont, se mettra en orbite avec un groupe d'élèves des classes de Saxophone de la métropole ainsi que plusieurs professeurs de l'école de musique Harmonia pour vous proposer le Vendredi 17 janvier à 18h une approche duale de ces préoccupations : à travers la musique dépouillée de Four5 de John Cage où

chaque son tenu découpe et remodèle l'espace et avec la première œuvre de musique répétitive : In C de Terry Riley.

A l'occasion du vernissage, un second rendez-vous vous est donné le Samedi 18 janvier à 16h pour une reprise de Four5 de John Cage et de sa célèbre 4'33, mais aussi d'une œuvre minimaliste Reed Phase de Steve Reich, d'une pièce de musique graphique française Traits de Marius Constant, entre autres.

-> À quel moment le mot arbre devient-il l'arbre lui-même ? Quand, la fleur en pétales mots devient-elle une fleur ? Ces images de mots sont elles encore vraiment des images ? Sont-elles autre chose… de la littérature, de la poésie ? Peut-être ne sont-elles que le support à notre imaginaire et notre rêverie.

L'art plastique et la céramique sont avant tout des arts du geste. Envisager le spatialisme avec les enfants c'est leur amener le dessin par le geste, audelà des crayons, des pinceaux et de la représentation iconique. Ainsi, les enfants grattent, creusent, frottent et jouent d'empreintes pour qu'un « dessin » prenne vie dans la terre ou sur le papier.

Les élèves d'André Zetlaoui et Amandine Brunet, professeurs de l'Espace culturel Nymphéa, vous

exposent leurs réalisations issues de leur vision du spatialisme.

-> "La poésie est un jeu d'enfant"

Sur la durée de l'exposition, la bibliothèque Pierre Garnier, vous propose en accès libre, un espace ludique ouvert aux plus petits comme aux plus grands. Vous y trouverez des ateliers et différents types de jeux de société pour jouer avec les mots, seul ou en famille.

La bibliothèque vous propose également de découvrir une sélection d'ouvrages de poésie.

Des poèmes de Pierre et Ilse Garnier tels Ornithopoésie, Louanges mais également des ouvrages d'Apollinaire devenus des classiques de la poésie française. Laissez-vous surprendre par Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau, des albums et des bande-dessinées jouant avec l'espace de la page. Venez jouer avec les mots et les célèbres contrepèteries du Mot vache et le veau mâche de Joël Martin. De très beaux livres à emprunter.

-> Renseignements au 03 22 97 10 17

Mardi : 15h-19h

Mercredi : 15h-18h

Jeudi : 10h-12h

Vendredi : 15h-18h

Samedi : 14h-18h