Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Ferveur

le 30 avril 2020

Cie Kalaam I Mounya Boudiaf

FRANCE

JEUDI 30 AVRIL - 19H30

Durée : non déterminée

Tout public

« Mais ils m'ont mis la fièvre, pendant des heures, mais ils m'ont mis la fièvre... » Suprême NTM - 1995

« La jeunesse n'est plus ce qu'elle était ah bon ? Pourtant elle rêve encore, elle traîne au coin des rues, elle est ardente et se bat pour le climat, elle pense à son avenir, elle tombe amoureuse et se relève. Certes elle est connectée aux tablettes aux écrans aux iPhone. Aphone plutôt ou aïephone. Et pourtant demeure la ferveur enfouie sous les états d'âmes moribonds parfois gelée sous les codes de plombs. Ces jeunes, qu'ont-ils à nous dire du climat, de la guerre, des orages, des attentats, de l'amour, de la foi, de la rupture, du travail, du capitalisme, du genre, de la famille, des amis, du milieu scolaire, des injustices, de leurs désillusions, de leurs espoirs, de leur vie ? » Mounya Boudiaf et Olivier Coyette

À la suite de débats menés sur le territoire amiénois avec des jeunes de tous âges, l'auteur Olivier Coyette écrira des séquences de vies collectives et intimes ; des jeunes co-auteurs de leur propre récit et prêts à nous réveiller.

BORD DE SCÈNE

Avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation

©Fabien Debrabandere

Cie Kalaam I Mounya Boudiaf

FRANCE

JEUDI 30 AVRIL - 19H30

Durée : non déterminée

Tout public

« Mais ils m'ont mis la fièvre, pendant des heures, mais ils m'ont mis la fièvre... » Suprême NTM - 1995

« La jeunesse n'est plus ce qu'elle était ah bon ? Pourtant elle rêve encore, elle traîne au coin des rues, elle est ardente et se bat pour le climat, elle pense à son avenir, elle tombe amoureuse et se relève. Certes elle est connectée aux tablettes aux écrans aux iPhone. Aphone plutôt ou aïephone. Et pourtant demeure la ferveur enfouie sous les états d'âmes moribonds parfois gelée sous les codes de plombs. Ces jeunes, qu'ont-ils à nous dire du climat, de la guerre, des orages, des attentats, de l'amour, de la foi, de la rupture, du travail, du capitalisme, du genre, de la famille, des amis, du milieu scolaire, des injustices, de leurs désillusions, de leurs espoirs, de leur vie ? » Mounya Boudiaf et Olivier Coyette

À la suite de débats menés sur le territoire amiénois avec des jeunes de tous âges, l'auteur Olivier Coyette écrira des séquences de vies collectives et intimes ; des jeunes co-auteurs de leur propre récit et prêts à nous réveiller.

BORD DE SCÈNE

Avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation

©Fabien Debrabandere