Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Gouâl

le 16 mars 2021

Gouâl

Plan-K / Filipe Lourenço Compagnie / Filipe Lourenço

FRANCE

Danse

Mardi 16 mars – 19h30

Durée : 60 min

Tout public à partir de 8 ans

La confrontation entre une danse traditionnelle du Maghreb, l'alaoui, et une écriture contemporaine.

Pratiquée du Nord du Maroc à l'Ouest algérien, cette danse guerrière, initialement réservée aux hommes, s'ouvre ici à la mixité. En solo, en duo, en trio, les danseurs enchainent les combinaisons tantôt de manière synchronisée, tantôt de manière coordonnée comme pour raconter tour à tour des histoires de leurs exploits guerriers.

Familier des danses traditionnelles du Maghreb et de la musique arabo-andalouse, danseur remarquable de plusieurs chorégraphes dont Christian Rizzo, Filipe Lourenço

inscrit la création de groupe Gouâl dans le prolongement de son solo Pulse(s) : restituer l'intensité originelle au-delà de tout folklore commercial.

Chez Filipe Lourenço, la danse raconte, réactive et sublime la mémoire !

Dans le cadre du Festival Le Grand Bain – Le Gymnase CDCN et dans le cadre du Festival Amiens tout Monde à la Maison de la Culture d'Amiens

©François Stemmer

Première partie : Corps Numér(hic)

Compagnie MouvemenT(é)s / Aurore Floreancig

Durée : 15 min

Les nouvelles technologies et le numériques transforment notre perception de la matière, de l'espace et du temps. À travers cette performance, interaction entre création visuelle et danse, il s'agit de se questionner sur la place de l'image.

Gouâl

Plan-K / Filipe Lourenço Compagnie / Filipe Lourenço

FRANCE

Danse

Mardi 16 mars – 19h30

Durée : 60 min

Tout public à partir de 8 ans

La confrontation entre une danse traditionnelle du Maghreb, l'alaoui, et une écriture contemporaine.

Pratiquée du Nord du Maroc à l'Ouest algérien, cette danse guerrière, initialement réservée aux hommes, s'ouvre ici à la mixité. En solo, en duo, en trio, les danseurs enchainent les combinaisons tantôt de manière synchronisée, tantôt de manière coordonnée comme pour raconter tour à tour des histoires de leurs exploits guerriers.

Familier des danses traditionnelles du Maghreb et de la musique arabo-andalouse, danseur remarquable de plusieurs chorégraphes dont Christian Rizzo, Filipe Lourenço

inscrit la création de groupe Gouâl dans le prolongement de son solo Pulse(s) : restituer l'intensité originelle au-delà de tout folklore commercial.

Chez Filipe Lourenço, la danse raconte, réactive et sublime la mémoire !

Dans le cadre du Festival Le Grand Bain – Le Gymnase CDCN et dans le cadre du Festival Amiens tout Monde à la Maison de la Culture d'Amiens

©François Stemmer

Première partie : Corps Numér(hic)

Compagnie MouvemenT(é)s / Aurore Floreancig

Durée : 15 min

Les nouvelles technologies et le numériques transforment notre perception de la matière, de l'espace et du temps. À travers cette performance, interaction entre création visuelle et danse, il s'agit de se questionner sur la place de l'image.