Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Vies de Papier

du 09 mars 2020 au 10 mars 2020

La bande passante I Benoît Faivre & Tommy Laszlo

FRANCE

THÉÂTRE D'OBJETS DOCUMENTAIRE

LUNDI 09 MARS - 14h30

MARDI 10 MARS - 14h30 & 19h30

Durée : 1h20

Dès 11 ans

Limité à 150 spectateurs

Vies de Papier rend visible les liens inextricables entre l'histoire intime et l'histoire avec « sa grande Hache » comme disait Georges Perec.

À l'origine, une histoire belge.

En résidence à Bruxelles, Benoît Faivre et Tommy Laszlo dénichent par hasard au marché aux puces, un album-photo superbement décoré.

Ils y découvrent les souvenirs d'une jeune femme apparemment née à Berlin en 1933 et décident de mener l'enquête tels des détectives - généalogistes. C'est le début d'une vaste investigation. Sur scène, un dispositif ingénieux mêle clichés de cette héroïne, théâtre d'objets et vidéo de leurs recherches.

Ce périple dédié aux « déracinés », rappelle aux deux artistes l'épreuve vécue par leurs propres grands-mères, immigrées d'Allemagne et de Hongrie. À la fois profondément intimes et évidemment universelles, ces Vies de papier nous renvoient à nos propres trajectoires et aux empreintes que nous laissons derrière nous.

BORD DE SCÈNE - LORS DES 3 REPRÉSENTATIONS

Avec l'équipe artistique à l'issue des représentations

Dans le cadre de la Saison Jeune Public.

©Thomas Faverjon

La bande passante I Benoît Faivre & Tommy Laszlo

FRANCE

THÉÂTRE D'OBJETS DOCUMENTAIRE

LUNDI 09 MARS - 14h30

MARDI 10 MARS - 14h30 & 19h30

Durée : 1h20

Dès 11 ans

Limité à 150 spectateurs

Vies de Papier rend visible les liens inextricables entre l'histoire intime et l'histoire avec « sa grande Hache » comme disait Georges Perec.

À l'origine, une histoire belge.

En résidence à Bruxelles, Benoît Faivre et Tommy Laszlo dénichent par hasard au marché aux puces, un album-photo superbement décoré.

Ils y découvrent les souvenirs d'une jeune femme apparemment née à Berlin en 1933 et décident de mener l'enquête tels des détectives - généalogistes. C'est le début d'une vaste investigation. Sur scène, un dispositif ingénieux mêle clichés de cette héroïne, théâtre d'objets et vidéo de leurs recherches.

Ce périple dédié aux « déracinés », rappelle aux deux artistes l'épreuve vécue par leurs propres grands-mères, immigrées d'Allemagne et de Hongrie. À la fois profondément intimes et évidemment universelles, ces Vies de papier nous renvoient à nos propres trajectoires et aux empreintes que nous laissons derrière nous.

BORD DE SCÈNE - LORS DES 3 REPRÉSENTATIONS

Avec l'équipe artistique à l'issue des représentations

Dans le cadre de la Saison Jeune Public.

©Thomas Faverjon