Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le trait d'union

Pourquoi le trait d’union, scène culturelle Longueau/Glisy ?

Notre structure est l’union de deux territoires, le trait d’union entre deux établissements (l'espace culturel Picasso de Longueau et le centre culturel Saint-Exupèry de Glisy), l’union des forces vives d’une métropole, d’un département, d’une région.
C'est aussi le trait d’union d’un lieu de formation, d’un lieu d’accompagnement à la création et de diffusion et l’union financière et humaine au service d’un seul et même projet.

Notre projet

Le vivre  ensemble s’est  imposé dans tout le champ du spectacle vivant.  Ainsi, nous souhaitons favoriser l’immersion, l’interaction, la participation et les échanges en allant à la rencontre de nouveaux publics et amener le spectacle vivant au plus près des habitants. 

Pour cela, nous allons renouveler, accompagner et faciliter l’installation des artistes au sein de notre métropole en leur proposant  un lieu de travail : un lieu de  recherche et d’expérimentation. 
Il s’agit également de les accompagner par une mise en réseau à l’échelle de notre région et au sein des réseaux de diffusion nationaux  et internationaux et ainsi développer l’économie de leurs projets.

 

L'Art en Mouvement

Le Trait d’union, scène culturelle Longueau/Glisy se veut être un lieu de travail, de création, d’expérimentation et de dialogue avec les artistes et les publics autour de l’esthétique de l’art en mouvement.

L'art en mouvement

L’art chorégraphique est peu accompagné et représenté sur la métropole amiénoise. Pourtant plusieurs établissements d’enseignement existent dont le Département Danse du CRR d’Amiens qui dispense un enseignement de qualité et propose des cours de danse classique, contemporaine et jazz.

Quel accompagnement existe t-il pour les jeunes en voie de professionnalisation ? 
Partant de ce questionnement et du manque de structures d’accompagnements,  le trait d’union, scène culturelle Longueau/Glisy a fait le choix de se positionner sur cet art majeur.

La danse efface les limites entre le corps et l’âme, entre l’expression désintéressée des sentiments et l’acte utilitaire, entre la sociabilité et le développement de la personnalité. Elle confond le jeu, le culte, la scène et la lutte, tous les éléments que l’humanité a dissociés au cours de son évolution. L’homme doit danser, parce qu’une joie de vivre débordante, irrésistible arrache ses membres à leur torpeur ; il veut danser, parce qu’il sent naître en lui une force magique qui donne la vie, la santé, la victoire…

Master Class

Les musiques actuelles

Le Trait d'union, scène culturelle Longueau/Glisy souhaite donner toute sa place aux musiques actuelles car elles concernent souvent une des premières pratiques culturelles des jeunes et parce qu’Amiens Métropole manque de lieux de diffusion pour répondre à la demande des groupes musicaux professionnelle ou amateurs. 

Le Trait d'union souhaite donner à chaque habitant la possibilité de pratiquer une activité artistique et de développer au mieux ses moyens d’expression.
Pour cela, le Trait d'union s’inscrit dans la préparation au cycle 1 du schéma pédagogique national et propose aux élèves d'étudier les techniques des instruments qui sont enseignés (batterie, guitare, piano, chant), mais aussi l’histoire des musiques actuelles, les fondamentaux (rythme, oreille, déchiffrage, théorie), le jeu en groupe, l’improvisation, l’étude du répertoire issu des musiques actuelles et la scène.

L'action constitue aussi à permettre dynamiser la vie locale par la diffusion des ensembles instrumentaux ou vocaux du pôle musiques actuelles lors de concerts et la participation à des manifestations officielles.

Le Studio

Cette année, le Trait d’union, scène culturelle Longueau/Glisy met en place un programme d’accompagnement avec l’ouverture du Studio, sur les villes de Longueau et Glisy.
Ce programme a pour objectif de faciliter la création artistique et une meilleure diffusion des œuvres et leurs rencontres avec le public. Cet accompagnement professionnel renforcé se décline sous plusieurs formes en favorisant l’accueil d’artistes émergents:
- par des prises de risques dans les choix artistiques avec les esthétiques arts du mouvement et musique
- par le soutien de la présence des créateurs sur le territoire
- par le développement d’une logique de réseau et de partenariat afin de favoriser l’export des projets artistiques
- en mettant l’établissement et son personnel à la disposition des équipes
- par la diffusion des créations lors de la prochaine saison culturelle

Les CLEA

Le Contrat Local d’Éducation Artistique (CLÉA) est un partenariat entre l’État, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de Picardie et Amiens Métropole. Ces différents partenaires s’engagent dans une politique culturelle cohérente et coordonnée, en direction des enfants, sur la base d’un volet en temps scolaire et d’un autre volet hors temps scolaire. Les orientations et objectifs que se fixent les partenaires du CLÉA sont à la fois d’ordre pédagogique et culturel. Ils doivent permettre aux enfants la rencontre d’œuvres et d’artistes ainsi que la pratique vivante d’une expression artistique à partir de l’école. En pratique, un enseignant qui souhaite monter un CLÉA prend contact avec une structure culturelle et alors un projet est élaboré en commun, par un échange entre enseignants et artistes ou professionnels culturels.

C’est ainsi que sur cette saison 2020-2021, nous allons soutenir plusieurs CLÉA. Le premier mené par Julien Paris proposera à l’école Louise de La Moissonnière de Salouël un projet musique, À corps percus. Puis, dans la continuité de sa résidence, Irwin Leullier mettra également en place un CLÉA photographie avec l’école Paul Baroux de Longueau. Dans la même lancée, il s’associera à l’artiste plasticien Hamid Ouarraoui, dans le CLÉA Rêverie sur le chemin des écoles avec les écoles de Glisy et Blangy-Tronville.