Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Bandeau / Jardinons Amiens © Laurent Rousselin-Amiens Métropole

Jardinons Amiens

LA PRODUCTION HORTICOLE AU SERVICE DU FLEURISSEMENT

La production horticole : le savoir faire des pépiniéristes et floriculteurs

Les exigences actuelles du fleurissement nous ont amené à faire évoluer les gammes variétales en production. La Ville exploite 3000 m² de serres et tunnels au sein du Jardin des Plantes, situé entre la Cathédrale et la Citadelle. Production 2015:

• Annuelles : 60000 plants produits dans 270 variétés

• Bisannuelles : 65000 plants produits dans 130 variétés

• Plantes vertes et fleuries : 5000 plants produits dans 90 variétés

• Arbustes : 12000 plants produits dans 170 variétés

• Vivaces : 52000 plants produits dans 475 variétés

La production horticole au service du fleurissement © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Plantes vertes et fleuries : 5000 plants produits dans 90 variétés.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Au jardin des plantes et en pépinière © Service des Espaces verts
Les floriculteurs privilégient la production intégrale, du semis au plant fini.
© Service des Espaces verts

Au Jardin des Plantes et en pépinière

Près d’un millier de variétés sont produites dans les serres municipales, ceci sans compter les variétés produites pour le Jardin Botanique. Les floriculteurs privilégient la production intégrale, du semis au plant fini. Les achats de jeunes plants et plants démarrés se limitent aux variétés protégées et les plantes issues de multiplication in vitro.

La Ville exploite 4.7 ha de pépinière en frange nord d’Amiens. Ce site comprend une plateforme de stockage de 5000 m² pour la décoration florale. Les végétaux y transitent au gré des décors et événementiels du centre-ville. A l’horizon 2019, ce site va accueillir le futur centre de production horticole d’Amiens Métropole. Actuellement, la zone de production compte un tunnel de 6000 m² de surface couverte de bâches de cultures. Le reste de la surface est consacré à la production de pleine terre qui compte 170 espèces d’arbustes. Les greffes, bouturages et marcottages sont réalisés par les pépiniéristes, toujours avides d’essais variétaux et d’évolutions techniques. A l’image de notre floriculture, en pépinière, les achats de jeunes plants et plants démarrés se limitent aux variétés protégées.

La culture de plantes vivaces

La production de plantes vivaces est le secteur de nos activités qui a le plus évolué ces dernières années. La production de plantes vivaces a été multipliée par 8 en 10 ans. Le développement du nombre de variétés produites a accompagné celui du nombre de plantes. Notre sélection des variétés de plantes vivaces s’appuie sur les résultats de nos essais variétaux en massif et dans notre jardin d’essai.

Afin de simplifier la récolte des boutures, les floriculteurs ont planté des massifs de vivaces au Jardin des Plantes.

Un espace est dédié aux piedsmères de plantes vivaces en conteneur de 7.5l. Ils sont hivernés dans un tunnel à la suite des plantes bisannuelles, ceci permettant de bénéficier de boutures plus précocement en saison. La majorité des plants sont cultivés en pot de 9 cm, mais de plus en plus de variétés structurantes et remarquables sont produites en conteneur de 3 litres, pour un résultat rapide en massif.

La culture de plantes vivaces © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
La production de plantes vivaces a été multipliée par 8 en 10 ans.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Les compositions florales dans la ville © Service des Espaces verts

LES COMPOSITIONS FLORALES DANS LA VILLE

Comme la trame arborée du XIXe siècle qui concourait à la perception d’une ville-jardin, un nouvel équilibre se met en place avec les plantes vivaces et arbustives, les prairies fleuries.

Le fleurissement se diversifie

Le fleurissement saisonnier haut en couleurs

Chaque saison, les jardiniers des 5 secteurs de la ville sont sollicités pour participer aux réunions de fleurissement. Ces réunions qui ont lieu au Jardin des Plantes, sont l’occasion pour chacun de pouvoir exprimer ses idées et ses goûts en termes de fleurissement. Après avoir parcouru les photos des massifs de l’année précédente à l’aide d’un vidéoprojecteur, chaque massif annuel est travaillé de manière collégiale. En effet, en accord avec le thème et la gamme chromatique choisis, chacun propose des variétés de plantes avec pour objectif de créer des harmonies végétales à la hauteur du Label 4 Fleurs.

Le fleurissement se diversifie © Service des Espaces verts
Le fleurissement saisonnier haut en couleurs.
© Service des Espaces verts
Cette année, le fleurissement © Sébastien Coquille-Amiens Métropole
La production de chrysanthèmes a été réduite de 80% entre 2006 et 2015, actuellement 1300 unités sont produites.
© Sébastien Coquille-Amiens Métropole

Cette année, le fleurissement s’appuie sur ce qui fait la richesse paysagère de la Ville d’Amiens : l’omniprésence de l’eau. En effet, la Somme traverse Amiens et irrigue les canaux des hortillonnages. Nous avons mis à l’honneur cette année le saule osier sous toutes ses formes. Vivant bien entendu, pas moins de 7 variétés de saules agrémentent les massifs de la ville, du très court ‘Nana gracilis’ au spectaculaire ‘Tortuosa’. Nous cultivons également à la pépinière municipale le Salix viminalis en forme de têtard, sur lequel nous prélevons des gaules qui serviront à la réalisation de structures en osier tressé, vivant ou non.

Nous souhaitons retrouver dans les massifs de plantes annuelles ce qui fait la beauté des jardins des hortillons, à savoir des plantes au développement spectaculaire et des plantes qui rappellent le maraîchage ( plantes aromatiques, bettes, tagetes…) Les massifs et le thème sont également un lieu d’expression pour les jardiniers et les artisans artistes de la commune. En effet, les menuisiers et métalliers sont invités à exprimer leur créativité au sein des massifs, qu’ils en soient remerciés !

L’automne : se souvenir

La production de chrysanthèmes a été réduite de 80% entre 2006 et 2015, actuellement 1300 unités sont produites. Cette plante symbole de vie éternelle est réservée aux monuments commémoratifs, cimetières et églises.

La réduction du fleurissement hors-sol annuel

La réduction du fleurissement hors-sol annuel

Chaque année, le fleurissement hors sol est réduit en le remplaçant, quand cela est possible, par un fleurissement pérenne de pleine terre. Il est réservé à des espaces publics minéraux où la fréquentation est justifiée. Le Service espaces Verts travaille depuis 2011 à la conversion du fleurissement hors sol en décor pérenne dans des contenants de grande dimension.

Ce type de fleurissement sera viable sur plusieurs années en réduisant nos consommations en eau. Cela peut être une alternative pour le fleurissement aérien très consommateur en eau et en main d’oeuvre.

La réduction du fleurissement hors-sol annuel © Sébastien Coquille-Amiens Métropole
Le Service Espaces Verts travaille depuis 2011 à la conversion du fleurissement hors sol en décor pérenne dans des contenants de grande dimension.
© Sébastien Coquille-Amiens Métropole
L'arrosage © Service des Espaces verts
La mise en place de paillage est systématique en attendant la couverture végétale : 250 m3 par an de broyat de miscanthus (produit localement), 300m3 d’éclats de bois dur.
© Service des Espaces verts

L’arrosage

Dans le cadre des réaménagements urbains, un nombre important de système d’arrosage a été supprimé, car nous préférons adapter la palette végétale à la nature du sol et de l’espace. Sensible à l’économie de l’eau, les systèmes d’arrosage intégré qui ont été maintenus ont été mis à niveau : l’arrosage est nocturne, la programmation se fait au plus juste des besoins des plantes et surtout, la mise en place de paillage est systématique en attendant la couverture végétale : 250 m3 par an de broyat de miscanthus (produit localement), 300m3 d’éclats de bois dur.

Le paillage des massifs floraux, pieds d’arbres et massifs arbustifs sont au coeur de nos problématiques depuis 2011, suite à de nombreux désagréments occasionnés par des départs de feux survenus sur le paillage en anas de lin, le paillage en éclats de bois dur est privilégié aux abords des feux tricolores et lieux de passage piétons.

Vers des prairies fleuries extensives

• 86000m² de prairies en entrées de ville, bords de route, parcs, zones d’activités et lotissements,

• Mélanges spécifiques et associations de plantes vivaces,

• Pieds d’arbres à l’ombre,

• Plantes couvre-sols pour le maintien des talus et diversité en rocailles,

• Plantes sauvages mellifères pour les abeilles, et papillons.

 

…même avec des bulbes

Des prairies de narcisses sur 4.3 ha ont été implantées mécaniquement sur des terre-pleins centraux, plaines et parcs urbain, entre 2009 et 2015.

Vers des prairies fleuries extensives © Service des Espaces verts
86000m² de prairies en entrées de ville, bords de route, parcs, zones d’activités et lotissements.
© Service des Espaces verts
L'avenir du fleurissement : les plantes vivaces © Service des Espaces verts
Afin de tester les végétaux en amont de leur plantation en massif, le Service espaces Verts a planté un jardin d’essai à la pépinière municipale.
© Service des Espaces verts

L’AVENIR DU FLEURISSEMENT : LES PLANTES VIVACES

Les essais

La préparation des fleurissements à venir est au coeur de nos préoccupations. Afin de tester les végétaux en amont de leur plantation en massif, le Service espaces Verts a planté un jardin d’essai à la pépinière municipale. Ce jardin permet de valider l’intérêt esthétique des plantes, leur bonne tenue et leur floribondité. Ce jardin permet également de valider des associations végétales qui attirent l’oeil tant par leur graphisme, que par la couleur. Ce jardin qui compte plus de 300 variétés de plantes vivaces évolue chaque saison au fil des nouvelles obtentions végétales et en fonction des tendances du fleurissement.

L’hiver passé a testé la rusticité des végétaux, la pépinière municipale étant située à la périphérie d’Amiens, sur un plateau froid et balayé par les vents. Les végétaux qui passent ce test avec succès seront ensuite intégrés dans les massifs de la ville. La mise en production est rapide car le jardin d’essai sert également pour la récolte de bouture ou portion de vivaces, en complément des pieds-mères du Jardin des Plantes. Un choix de variétés peu exigeantes en eau et résistantes aux maladies.

La transformation de massifs saisonniers © Service des Espaces verts

La transformation de massifs saisonniers

Les plantes vivaces se sont installées progressivement dans les massifs d’annuelles pour apporter une structure pérenne, jusqu’à inverser la tendance

Le plan pluriannuel de fleurissement pérenne : requalification ou aménagement de l’espace public

En premier lieu, le Service espaces Verts a sillonné la ville pour établir un inventaire des espaces à remodeler et prioriser. Il peut s’agir de massifs existants à retravailler, massifs à agrandir ou de création pure. Le travail de conception des massifs de vivaces reprend le principe des réunions de fleurissement. Ainsi, nous arpentons la ville avec chaque chef d’équipe de secteur : chaque espace vert, du plus grand (parc) au plus petit (pied d’arbre) est observé. Selon leur état, ils peuvent être refaits entièrement, améliorés ou simplement entretenus s’ils sont satisfaisants.

Ce travail d’inventaire de longue haleine nous permet de consolider notre plan pluriannuel de fleurissement. Ce dernier intègre des projets de toutes tailles allant de quelques pieds d’arbres, de 2 à 3000 m² de massifs de plantes pérennes.

Le plan pluriannuel de fleurissement pérenne : requalification ou aménagement de l'espace piblic © Sébastien Coquille-Amiens Métropole
En premier lieu, le Service espaces Verts a sillonné la ville pour établir un inventaire des espaces à remodeler et prioriser. Il peut s’agir de massifs existants à retravailler, massifs à agrandir ou de création pure.
© Sébastien Coquille-Amiens Métropole
Suite © Service des Espaces verts
Au Sud, le rond point Philippe Pinel ne peut qu’interpeller les personnes qui entrent à Amiens avec ses 750 m² de fleurissement pérenne haut en couleurs.
© Service des Espaces verts

Depuis la dernière visite du jury national, nous avons mis l’accent sur le confortement des boulevards intérieurs de la ville. Notre attention s’est concentrée dans la continuité des boulevards sur les entrées de ville :

• au Sud, le rond point Philippe Pinel ne peut qu’interpeller les personnes qui entrent à Amiens avec ses 750 m² de fleurissement pérenne haut en couleurs,

• à l’Est chaussée Jules ferry, le parti pris a été de travailler sur une transition douce avec une végétalisation qui s’étend sur plus de 900 m de long et 1.5 m de largeur pour accompagner les voies piétons et cyclistes,

• A l’Ouest, l’entrée de ville route de Rouen est actuellement redessinée avec la création d’un rond-point fleuri,

• Au Nord, c’est plus de 3300 m² de fleurissement qui ont été créés en entrée de ville, avec les 1800 m² de la porte des Flandres avec et ambiance de prairies d’Amérique du Nord constellées de fleurs sauvages et la ZAC Frey avec ses 1500 m² de fleurissement. Ces plantations de plantes vivaces s’accompagnent de prairies de bulbes sur plus de 1 kilomètre de long ! L’évolution de ces axes est un point de départ à l’extension du fleurissement pérenne aux espaces secondaires de la ville.

Les différentes phases nécessaires à l’aboutissement d’un projet

L’espace à aménager s’inscrit dans un environnement urbain que nous prenons en considération. Le comité de quartier et le service de proximité sont contactés en amont du projet, afin de coller au mieux à la réalité des usagers (lieux de passages habituels des riverains, esthétique générale souhaitée…)

Définition des besoins

A ce stade, l’équipe production horticole est mise à contribution. L’intérêt d’anticiper cette phase est de cultiver dans de plus gros contenants. Proposition : A ce stade du projet, nous réalisons un plan précis assorti de la gamme variétale. Les grandes lignes de la mise en oeuvre sont également réalisées : besoin de location de matériel, apport de terre, paillage préconisé…

Décision

Le service espaces verts présente le projet aux élus concernés (élus aux espaces verts et représentants du quartier concerné). Cette phase va de pair avec la concertation avec les associations de riverains, la communication dans le Journal d’Amiens et d’Amiens Métropole (JDA), l’affichage dans le quartier concerné, enfin la sensibilisation (animation après des enfants des centres de loisirs sur le thème du jardinage).

 

 

Mise en oeuvre

Une fois le choix effectué, arrive l’étape de la mise en oeuvre. Les plantes sont préparées et étiquetées par l’équipe production, pendant la phase de travail du sol. Le terrain est amendé avec de l’engrais organique incorporé lors de la préparation du sol. Un traçage précis est réalisé par le chef d’équipe dans le but de mettre la densité exacte de plantes, nécessaire à une harmonisation des différentes variétés. Ce traçage permet de guider les jardiniers et évite les aléas quantitatifs. Les agents peuvent consulter avant le chantier les fiches des végétaux présents dans le projet ou le faire à l’issue de la plantation, ce qui les aidera pour le suivi et l’entretien. A l’issue de la plantation, notamment dans les semaines qui la suivent, le massif est paillé afin de limiter la pousse de plantes indésirables et de maintenir l’humidité.

Suivi et entretien

La gamme végétale étant chaque année de plus en plus large, nous donnons aux jardiniers du secteur concerné, un calendrier d’intervention qui lui permet d’optimiser l’entretien du massif. Les jardiniers peuvent aussi, pour approfondir leurs connaissances, consulter les fiches des plantes réalisées par le Service Espaces Verts.

LA DÉCORATION FLORALE

Les décors évènementiels de la collectivité et de ses partenaires

Créativité et passion sont les maîtres mots qui habitent les fleuristes décorateurs. L’équipe s’applique selon le thème retenu à réaliser la mise en scène végétale : Un été à Amiens, le marché de Noël, le Festival du Film, le Festival de la BD, divers congrès, colloques et sommets, les Assises régionales du fleurissement, la Fête au bord de l’eau… et bien entendu la cour d’honneur de l’Hôtel de Ville.

Les fleuristes inventent au gré des tendances et des attentes du service Relations Publiques des compositions florales de fleurs coupées : inaugurations, accueil et voeux du Maire et du Président, réceptions et dîners.

Chaque année, l’équipe ajoute de nouvelles cordes à son arc avec, notamment, la réalisation de structures en acier, bois, osier vivant… Une vieille lucarne en zinc qui encombre un hangar… viendra bientôt orner les bacs de la cour d’honneur de l’hôtel de ville. Le magasin de stockage a des airs de brocante d’antan, vieux arrosoirs, caisse en bois marquées au nom d’ancienne société, jarre en verre centenaire, tous ces objets promis au rebus retrouvent une nouvelle vie dans la scénographie des décors.

La décoration florale © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Créativité et passion sont les maîtres mots qui habitent les fleuristes décorateurs. L’équipe s’applique selon le thème retenu à réaliser la mise en scène végétale : le marché de Noël.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Vous avez dit paysagistes d'intérieur ? © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Pour le bien-être du personnel et l’accueil du public, l’équipe assure aussi l’installation et l’entretien de plantes fleuries et vertes comme ici lors de la cérémonie des voeux 2018 au Zénith.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

Vous avez dit paysagistes d’intérieur ?

Pour le bien-être du personnel et l’accueil du public, l’équipe assure aussi l’installation et l’entretien de plantes fleuries et vertes des immeubles de la collectivité. Cette démarche participe à la labellisation des accueils du public de la collectivité. Par ailleurs, elle réalise le décor XIXème du jardin d’hiver de la Maison de Jules Verne. Au-delà des mises en scène éphémères, l’équipe est de plus en plus sollicitée pour des mises en scènes végétales permanentes.

Le fleurissement hors sol

L’équipe confectionne le fleurissement hors sol quelle que soit sa dimension, et la taille des végétaux afin que les jardiniers puissent disposer d’un produit fini de qualité à mettre en place aux abords des écoles, des églises,…etc.

  • les bacs répartis,
  • les suspensions florales et colonnes,
  • les diverses jardinières en plantes annuelles ou vivaces.

Les très grosses poteries contemporaines sont soit plantées préalablement en pépinière, soit in situ de petits arbres, d’arbustes et de vivaces : rues de Beauvais, Duméril et des Jacobins, place de la Gare du Nord et rue des 3 Cailloux. L’équipe de logistique intervient en soutien pour le transport et l’installation. Il en est de même pour les suspensions du quartier des Halles et du Colvert ou des colonnes des quartiers nord.

Le fleurissement hors sol © Sébastien Coquille-Amiens Métropole
L’équipe confectionne le fleurissement hors sol quelle que soit sa dimension, et la taille des végétaux afin que les jardiniers puissent disposer d’un produit fini de qualité à mettre en place aux abords des écoles, des églises,…etc.
© Sébastien Coquille-Amiens Métropole