Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Une qualité de vie reconnue

Classée parmi les dix « villes les plus vertes de France » par l’UNEP (7e lors du premier palmarès 2015), le territoire amiénois est reconnu pour la qualité de son patrimoine vert.

Avec 281 hectares d’espaces verts, 300 hectares de forêts, 300 hectares d’hortillonnages, 30 hectares de marais, son fleuve et ses 65 km de cours d’eau, Amiens se révèle être une ville verte et bleue. Récompensée de la note maximum de 4 fleurs au concours des villes et villages fleuris de France, la ville dispose de 8,5 hectares de surfaces fleuries et offre en outre un patrimoine arboré particulièrement riche qui lui ont permis de remporter le prix national de l’arbre.

Se présentant comme une ville soucieuse de l’environnement, Amiens a fait du lien entre la ville et la nature un des leviers de son projet de développement territorial. La ville a élaboré un plan propreté pour sensibiliser l’ensemble des habitants sur les bonnes pratiques et les devoirs de chacun. Amiens Métropole poursuit sa participation en faveur du tri et va même plus loin en relevant le défi « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage » lancé par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Visuel avec des gens
Quai Bélu © Laurent Rousselin

Amiens, la petite venise du Nord

Un secteur tertiaire prédominant et une industrie diversifiée

Priorité d’actions de la Communauté d’agglomération, le développement économique local s’inscrit dans une politique de long terme.

Les actions visent à la fois au soutien et au développement du tissu économique existant tout en favorisant l’accueil et l’implantation de nouveaux investisseurs. Amiens est régulièrement classée comme l’une des villes les plus attractives de France pour les entreprises parmi les villes de même taille.

Lieu privilégié de localisation de grands groupes industriels (Clarins, Dunlop, Goodyear , Plastic Omnium, Procter & Gamble, Unither, Valéo, Whirlpool…) et d’activités tertiaires à forte valeur ajoutée (Business & Decision, CCA International , CGI, Groupama Banque…), Amiens Métropole a contribué à créer un véritable tissu d’entreprises intégrant l’ensemble des fonctions de management, de développement de production, de R&D, de tertiaire supérieur…

 

 

 

 

 

Parallèlement à l’implantation et au développement d’unités de production, de nombreux centres de recherche se sont installés au sein des sites de production à l’image d’Ajinimoto Eurolysine, des Ets Faiveley et de Valéo avec la création du Centre Technique mondial dédié à l’Embrayage et la Transmission.

 

48h à Amiens

Un enseignement supérieur riche

Bénéficiant d’une des plus fortes densités de population étudiante de France, Amiens Métropole accueille près de 25 000 étudiants.

L’image contemporaine de la ville est fortement liée à une activité qui rayonne au-delà de ses frontières : l’importance de son université. En 2015, la ville compte 27 600 étudiants et 800 chercheurs qui se répartissent dans une quarantaine d’établissements d’enseignement supérieur, 34 laboratoires 10 unités spécialisées associés au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ou à l’Institut national de la santé et de la recherche nationale. L'université de Picardie Jules-Verne (UPJV) a son siège à Amiens et comprend des enseignements dans de nombreux domaines.

 

 

Initié par l'État, le projet de la Citadelle d'Amiens estimé à 117 millions d'euros consiste au regroupement de plusieurs unités de formation et de recherches de l'université de Picardie et de l'École supérieure du professorat et de l'éducation sur un nouveau site universitaire situé à la Citadelle, ensemble de 18 hectares aux portes du centre-ville. Le projet a été confié à l'architecte italien Renzo Piano et son ouverture est prévue en 2018.

La collectivité s’est récemment distinguée comme 1e ville française à obtenir le titre de Capitale européenne de la Jeunesse 2020.

Cathédrale

« Ville d’Art et d’Histoire »

Première ville de France en nombre d’inscriptions au patrimoine de l’UNESCO, Amiens bénéficie d’un patrimoine riche et varié.

Labélisée « Ville d’Art et d’Histoire » depuis 1992, ce label est étendu à celui de « Pays d’Art et d’Histoire » avec l’ensemble des communes de la Métropole depuis 2013. La commune compte 53 monuments protégés au titre des monuments historiques et 126 lieux et monuments répertoriés à l’inventaire générale du patrimoine culturel ; et, par ailleurs, 263 objets protégé au titre des monuments historiques et 122 objets répertoriés à l’inventaire général du patrimoine culturel

En 2015, l’agglomération amiénoise a connu 435 043 nuitées dont 23,1% de clients étrangers.

Selon les chiffres de cette même année, les lieux touristiques phares du tourisme de la ville sont respectivement : la cathédrale Notre-Dame d’Amiens (692 981 visiteurs), le parc zoologique (185 961 visiteurs) et les hortillonnages (131648 visiteurs). Au niveau tourisme local, le parc de Samara, le musée de Picardie constitue des valeurs sûres.

La position géographique d’Amiens, à l’interface des bassins de vie du bassin parisien et du Nord en fait une destination touristique accessible pour quelques jours. La capitale picarde profite de la proximité de la Baie de Somme (55 km), haut lieu touristique inscrit au Club des plus belles baies du monde et labellisé Grand site de France. Elle développe un site de mémoire en lien avec les sites de la Grande Guerre.

Une mobilité 2.0

4 lignes BHNS doivent être mises en service à l’horizon 2019. Estimé à 122 millions pour 48 km, le projet inclut l’achat de 43 bus électriques de 48 mètres, la construction d’un nouveau dépôt, de 4 parcs-relais et d’importants travaux d’embellissement de l’espace public.

Aujourd’hui, les transports en commun d’Amiens sont exploités sous le nom Ametis et desservent Amiens Métropole. Sont aussi proposés deux services de vélo : Buscyclette (2 400 « vélos verts » à la location) et Vélam (313 vélos en libre-service répartis dans 26 stations). En 2012, Amiens Métropole totalise 100 km d’itinéraires aménagés pour les cyclistes. Le schéma directeur des aménagements cyclables de l’agglomération (SDAC) prévoit de réaliser 188 km d’aménagements cyclables et d’équiper 490 sites pour le stationnement des vélos d’ici 10 ans (2014-2024).

En 2015, la gare d’Amiens est la 18e gare française (hors région parisienne) pour le trafic passager avec 5,4 millions de voyageurs.

Située à 38 km d’Amiens, la gare TGV Haute-Picardie permet l’accès au réseau TGV.

Amiens est situé à 98 km du 1er aéroport français, l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. La création, en 2024, d’une ligne ferroviaire reliant Amiens à Roissy doit optimiser la relation entre la capitale picarde et l’aéroport francilien (2e plus important d’Europe et 8e mondial pour le trafic des passagers.

IL_Perspective_Fiquet_HD © amiens metropole
IL_Perspective_Fiquet_HD

39 communes

Retrouvez ici l'actualité des 39 communes d'Amiens Métropole :
Allonville, Amiens, Bertangles, Blangy-Tronville, Bovelles, Boves, Cagny, Camon, Cardonnette, Clairy-Saulchoix, Creuse,Dreuil-les-Amiens, Dury, Estrées-sur-Noye, Ferrières, Glisy, Grattepanche, Guignemicourt, Hébécourt, Longueau, Pissy,Pont-de-Metz, Poulainville, Querrieu, Remiencourt, Revelles, Rivery, Rumigny, Sains-en-Amiénois, Saint-Fuscien, Saint-Sauflieu , Saleux, Salouel, Saveuse, Thézy-Glimont, Saint-Vaast-en-Chaussée, Seux, Vaux-en-Amiénois, Vers-sur-Selle.